Mayenne et Loire-Atlantique : La résistance, les SS et les négationnistes

reçu par mail / dimanche 13 septembre 2020

Nous, Résistance animaliste, avons une nouvelle fois ciblé les acteurs de l’animalicide industrialisé. Nous avons donc rétabli la vérité sur les murs du siège de la FDSEA 53, autoproclamée « Maison des agriculteurs ». Notamment le fait que l’activité criminelle de faire naître des individu·es, de les engraisser puis de s’enrichir de leur corps meurtris et de leurs membres découpés n’a pas le moindre rapport avec l’agriculture, étymologiquement « culture de la terre ».

La FNSEA n’a donc aucune légitimité à représenter les protagonistes de ces deux pratiques. Les agriculteurs et agricultrices nourrissent, alors que les éleveurs asservissent, pendant que les autres animaux subissent…
Le fait est que les 3/4 des terres cultivées sur Terre le sont pour engraisser des animaux esclaves. Voilà pourquoi ce syndicat de l’holocauste industrialisé, FNSEA et JA (Jeunes Agriculteurs), agissent en partenariat avec le gouvernement français et la gendarmerie nationale pour punir toute attaque contre l’élevage. Ils s’unissent pour maintenir en place une dictature liberticide, notamment par la création de la cellule Demeter, véritable milice spéciste, mais qui reprend les codes de la « défense de l’agriculture et de la ruralité ». Son objectif ? Museler les lanceuses et lanceurs d’alerte, les activistes pour la justice, et protéger les égorgeurs, les tueurs d’innocent·es, les radicalisés de la violence, les extrémistes suprémacistes.

Il a également été inscrit sur les murs du camp de vaches charolaises de Mickaël Trichet, président de la FRSEA Pays de la Loire et de la FDSEA Loire-Atlantique (44), que le Suprémacisme Spéciste (SS) est une idéologie totalitaire, arbitraire, violente et criminelle, basée sur les mêmes principes, fondements et modes de fonctionnement que les escadrons nazis. Elle est présente et active dans chaque village de France, voilà pourquoi une Résistance doit l’être aussi.
Relativiser les souffrances et refuser le statut de victime à ces animaux relève du négationnisme, et défendre leur oppression ne serait-ce qu’en la finançant, ou même en condamnant les gestes de résistance, relèvent de la collaboration au fascisme spéciste.

« Auschwitz commence partout où quelqu’un regarde un abattoir et pense : ce ne sont QUE des animaux » – Théodore W. Adorno

Une transition végétale, viable, durable et respectueuse doit être amorcée de toute urgence, pour cela la FNSEA-MAFIA doit être dissoute immédiatement, et l’esclavage qu’est l’élevage doit être aboli.
La vie avant l’économie !

POUR RENDRE JUSTICE À TOUTES LES VICTIMES DU SPÉCISME,
NOUS EXIGEONS UN PROCÈS DE NUREMBERG POUR FAIRE COMPARAÎTRE TOUS LES ACTEURS DE L’ANIMALICIDE

À lire également : Auschwitz n’a jamais fermé – https://attaque.noblogs.org/post/2020/08/30/plonevez-porzay-finistere-la-fsdea-prise-pour-cible/

This entry was posted in Liberté animale and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.