Fégréac (Loire-Atlantique) : Miradors et cabanes de chasse détruits (MAJ 28/08)

Mise à jour du 28 août : la revendication !

Animalistes en lutte / lundi 24 août 2020

« Durant la nuit du 22 au 23 août, nous avons décidé d’attaquer le puissant lobby de la chasse sur plusieurs fronts, en France (Loire-Atlantique).

Nous avons détruit et tagué 14 tours de chasse à différents endroits : une dizaine en lisière de forêt et d’autres dissimulés dans la végétation d’un marais. Aucun animal n’a été directement sauvé mais les chasseurs et chasseuses auront plus de difficultés à tuer des personnes innocentes et devront dépenser des milliers d’euros pour reconstruire ces tours.

Nous avons également détruit un élevage de sangliers. Une grande partie du grillage a été coupée, et nous avons placé des appâts (de la chair et des pommes avariées provenant de récupération, nous sommes évidemment opposé-es à toute forme d’exploitation animale) pour attirer les animaux en dehors du parc et les libérer. Pendant toute l’opération, les dizaines de sangliers n’ont cessé de nous suivre à la fois curieux et impatient de s’échapper, témoignant de leur grande intelligence.

Nous n’avons pu prendre de photos de cette action pour des raisons pratiques. Nous espérons qu’ils ont pu aller loin et profiter de leur nouvelle vie, même si iels risquent toujours d’être tué-es par des chasseurs ou chasseuses. »

*****

Ouest-France / mardi 25 août 2020

[…] Dans la nuit du samedi 22 au dimanche 23 août, une dizaine de miradors et cinq cabanes de chasse au gibier d’eau ont été détruites, les uns dans une forêt privée, les autres dans des marais, à Fégréac, près de Redon, dans le nord du département. Des slogans du type « Hunt the hunter » (« Chassez le chasseur », en anglais) et « Vive les oiseaux » ont été tagués à la bombe sur les structures en bois. Trois plaintes ont été déposées en gendarmerie par les différents propriétaires. [article payant ; NdAtt.]

This entry was posted in Liberté animale and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.