Rennes : Début d’incendie devant une porte de la cathédrale (MAJ 24/09)

Ouest-France / vendredi 12 juin 2020

Un début d’incendie s’est déclaré dans la nuit du jeudi 11 au vendredi 12 juin 2020, devant une porte de la cathédrale de Rennes. C’est une employée d’un restaurant de la rue du Chapitre qui a donné l’alerte, peu avant 2 h. Arrivés sur place, les pompiers ont pu rapidement éteindre les flammes.
C’est une poubelle, placée juste devant cette porte située à l’arrière du bâtiment, rue Saint-Sauveur, qui a pris feu. D’après les premiers éléments, il s’agit d’un acte volontaire. La poubelle a été placée délibérément devant la porte et a un feu a été allumé à l’intérieur.

Le procureur de la République a saisi la Direction interrégionale de la police judiciaire de Rennes, qui a ouvert une enquête.
« Il n’y a pas eu d’intrusion dans l’édifice, indique le père Erwan Delahaye, curé de la cathédrale Saint-Pierre. Mais la porte a été endommagée, une partie a été détruite par les flammes. » La Direction régionale des affaires culturelles (Drac) a fait appel à un artisan pour effectuer une réparation temporaire.

*****

Mise à jour du 24 septembre : Le suspect relaxé

Ouest-France / jeudi 24 septembre 2020

« Je ne considère pas qu’il y ait de problème religieux derrière tout ça , estime le procureur. Je pense qu’on est dans une dynamique incendiaire ».
Dans la salle d’audience du tribunal correctionnel de Rennes, la tension est à son comble. Le président et le prévenu s’affrontent au jeu des questions/réponses.
Le jeune homme de 22 ans ne se laisse pas déstabiliser. Il s’emploie à répondre avec le même langage soutenu que le magistrat. Mais les répliques sont parfois cinglantes. « C’est bon ? Vous êtes satisfait de ma réponse ? Vous préférez que je garde le silence ? ». […]

Le 12 juin, vers 1 h 50 du matin, un incendie volontaire se déclare à la cathédrale de Rennes. Une lourde porte en bois est endommagée, à l’arrière du bâtiment classé patrimoine historique. La valeur des dégâts est de 45 000 €.

À 3 h du matin, une voiture et un conteneur prennent feu rue de Lorient. Les policiers sont alertés par la même personne : un jeune homme de 22 ans. Sur place, un témoin indique aux forces de l’ordre avoir vu ce jeune homme à proximité de la voiture incendiée. Une vidéo prouve qu’il était également sur le lieu où le conteneur a pris feu. Vidéo qu’il a diffusée lui-même sur Youtube. « C’était du pseudo-journalisme », se défend l’homme à l’audience. « Êtes-vous un pyromane fier de ce qu’il fait ? » questionne tout de même le président. […]

Le procureur se dit « convaincu » de la culpabilité du prévenu. Sa présence est avérée rue de Lorient. Une caméra de surveillance l’a également filmé non loin de la cathédrale, ce soir-là. Trois ans de prison et un maintien en détention sont requis.
« Vous n’avez rien, plaide Me Eva Dubois. Selon le témoin, rue de Lorient, il n’a pas fui l’incendie. C’est lui qui a appelé la police ». De plus, « sur la vidéo qu’il a diffusée, on entend qu’il cherche un extincteur. Vous n’avez pas la bonne personne devant vous ».
Le tribunal a relaxé ce jeune homme.

This entry was posted in Anticlérical and tagged , . Bookmark the permalink.