Rome (Italie) – Opération répressive « Bialystok » : sept compas arrêté.e.s

L’énième opération répressive a frappé ce matin des anarchistes italien.ne.s. Dans l’attente d’informations de la part des compas là bas, voici ce qu’en disent les journaux.

Ce matin, 12 juin, une opération répressive nommée « Bialystok », menée par les Carabinieri du ROS, sous la direction du procureur Michele Prestipino, a porté à l’arrestation de sept compas (cinq sont actuellement en prison, deux aux arrestations domiciliaires). Deux d’entre eux/elles ont été interpellé.e.s à l’étranger (en Espagne et près de Saint-Etienne – cette arrestation a été effectuée par les flics de la Sous-direction anti-terroriste), grâce à des mandats d’arrestations européens.
Le squat Bencivenga Occupato, à Rome, a été perquisitionné.
Une des personne arrêtées serait inculpées de l’attaque à la bombe contre la caserne des Carabinieri de San Giovanni, à Rome, en décembre 2017, action signée par la Cellule Santiago Maldonado de la FAI/FRI. Les autres compas sont accusés de l’immanquable « association avec finalité de terrorisme ou de subversion de l’ordre démocratique » (art. 270bis du Code pénal italien), en lien avec la FAI, et un compagnon de l’incendies de véhicules de l’entreprise d’autopartage Enjoy (filiale du géant de l’énergie ENI). Les journaux parlent aussi d’actions (non spécifiées) en solidarité avec les compas inculpées dans le procès « Panico ».
Liberté pour tout.te.s !

This entry was posted in International, Nique la justice and tagged , , , , , , , , . Bookmark the permalink.