Prison de Condé-sur-Sarthe : Saisir l’occasion, jamais se rendre

FranceInfo / mercredi 11 mars 2020

Une partie du personnel pénitentiaire participait, ce mercredi 11 mars 2020, à une cérémonie de remise de médailles à la préfecture de l’Orne en ce jour d’Hommage national aux victimes du terrorisme. C’est ce moment qu’a choisi un détenu pour tenter de s’évader.

Des membres du personnel pénitentiaire étaient présents à Alençon où une médaille devait leur être remise, suite à l’attentat terroriste du 5 mars 2019. En effet, il y a plus d’un an, un détenu radicalisé de 27 ans avait attaqué deux surveillants à coups de couteaux avant d’être appréhendé. Sa compagne et complice, était décédée.
Selon le syndicat national pénitentiaire Force Ouvrière (SNPFO), « le détenu a refusé de réintégrer sa cellule à l’issue de la promenade vers 11h30 et il a entrepris d’escalader le mur d’enceinte« .
Le détenu aurait enfilé plusieurs couches de vêtements pour pouvoir passer sur les barbelés sans se blesser. Il a réussi à accéder à la zone neutre située de l’autre côté où deux équipes de surveillants, armés, sont intervenus. Le détenu a été interpellé sans opposer de résistance. Il a été placé au quartier disciplinaire.
Selon Grégory Ducrocq de FO pénitentiaire, « sa tentative est désespérée ». Le détenu était encore loin du mur d’enceinte. Il lui restait encore d’autres grillages barbelés à passer avant d’y accéder. « C’est bizarre de sa part » estime Grégory Ducrocq, »venant d’un détenu qui ne faisait plus parler du lui depuis un moment ». 

This entry was posted in Anticarcéral, Evasions and tagged , , , . Bookmark the permalink.