Moselle, Alpes-Maritimes et Loire-Atlantique : Encore des permanences électorales (et pas que) visées

Saint-Avold (Moselle) : Des tags sur la permanence du candidat LREM

Le Républicain Lorrain / lundi 10 février 2020

La permanence de René Steiner, candidat aux municipales et tête de la liste « Saint-Avold ensemble » a été taguée dans la nuit de dimanche à lundi. Les inscriptions du style « Rem on n’oublie pas » ou « Macron, Rem trop » ont été découvertes tôt ce matin par une des membres de la liste et il a fallu deux heures pour effacer toute trace sur trois parties distinctes de la permanence. […]

*****

Pégomas (Alpes-Maritimes) : Quelques retouches…

Nice-Matin / mardi 11 février 2020

À peine quelques jours après son inauguration, la permanence de Florence Simon [Les Républicains ; NdAtt.], la candidate aux élections municipales de Pégomas, a été vandalisée dans la nuit de samedi à dimanche.

*****

Mauves-sur-Loire (Loire-Atlantique) : Militants de LREM et entrepreneurs, vous avez des noms et des adresses !

Ouest-France / lundi 10 février 2020

Nadine Gouello, militante LREM ne comprend pas : dans la nuit de dimanche à lundi sa murette a été taguée d’un symbole nazi associé au nom de son mouvement (SS = LREM). Sa boîte aux lettres a également été couverte d’autocollants dans le même esprit. Mon mari a découvert cela ce matin en partant au travail à 7 h, c’est très désagréable. Tout le monde est surpris dans le quartier et la commune.
Nadine Gouello est militante LREM mais surtout présidente du collectif des Fabricants Made in Pays de la Loire : Je suis très engagée pour défendre l’artisanat français et je soutiens notre président, mais je ne suis pas engagée dans la campagne des Municipales. Je suis très étonnée par ce qui nous arrive.

This entry was posted in Antiélectoral, Élections municipales de 2020 and tagged , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.