Rennes : Une retraite aux flambeaux comme il faut

Ouest-France / jeudi 30 janvier 2020

Ils étaient environ 3 000 à s’élancer de l’esplanade de Gaulle vers 19 h. Une nouvelle manifestation contre la réforme des retraites sous forme de retraite aux flambeaux comme jeudi 23 janvier, à l’appel de l’intersyndicale CGT, FO et FSU. Un cortège plus fourni que la semaine passée pour demander le retrait du projet de réforme des retraites mais qui s’est rapidement scindé en deux.
D’un côté, les manifestants, derrière les banderoles syndicales quai Émile Zola, de l’autre, un cortège plus jeune. Arrivé au niveau de République, un face-à-face a eu lieu entre ce groupe de manifestants et les forces de l’ordre, avec jets de bouteilles et inscriptions sur les vitrines, contre jets de lacrymogène. Un scénario qui s’est renouvelé au niveau de la rue de Rohan.

Tandis que la manifestation emmenée par les syndicats terminait son tour vers 20 h 30, le reste du cortège a stationné à l’angle du boulevard de la Liberté et du maréchal Joffre, où de nouveaux affrontements ont eu lieu. Des poubelles ont été incendiées, ainsi qu’une voiture du Star [qui a déjà eu ses bureaux repeint à l’intérieur, la veille ; NdAtt.]. Les deux agents du Star avaient stationné leur véhicule au métro Charles de Gaulle pour rejoindre à pied République pour les besoins du service. À leur retour ils ont découvert leur voiture qui commençait à prendre feu. « Il y avait des manifestants tout autour, témoigne l’un des agents. Mon collègue est allé chercher un extincteur dans un local tout proche. On a tenté d’intervenir mais des manifestants m’ont retenu par le dos pour m’empêcher d’avancer. »

This entry was posted in Contre le travail and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.