Rennes : Des invité.e.s surprise à la soirée des fachos

20 Minutes / jeudi 28 novembre 2019

Il était environ 20h30 mercredi soir quand plusieurs dizaines d’individus cagoulés ont attaqué la terrasse du bar le Webb Ellis, sur la place des Lices, à Rennes. Cette opération d’intimidation visait une réunion du journal L’Etudiant Libre, comme l’a révélé Ouest-France. Ce magazine « politique et culturel », se présente comme un « partenaire de la convention de la droite », lancée par Marion Maréchal-Le Pen. Un jeune homme a été blessé dans l’attaque.

Les faits n’ont duré que quelques minutes, le temps pour des militants cagoulés et vêtus de noir de balancer les chaises et les tables de la terrasse, puis d’asperger les personnes présentes de substances. D’après nos informations, un homme aurait reçu un produit liquide dans les yeux, vraisemblablement de l’ammoniaque. Il a été pris en charge par les pompiers et transporté au CHU Pontchaillou. « Il en est sorti dans la soirée », explique Paul Guerry, porte-parole du journal L’Etudiant Libre.

Et selon Ouest-France, les fachos c’était « un groupe de personnes réunies ce soir-là, animateurs ou sympathisants d’un journal étudiant intitulé L’étudiant libre. Une publication mensuelle diffusée à Rennes depuis le printemps 2019 « de droite, conservatrice, c’est vrai, mais pas d’extrême droite », affirme l’un des responsables de cette revue, âgé d’une vingtaine d’années. Étudiant à Rennes comme tous les participants à cette soirée.
« C’était notre première rencontre, mais pas une soirée de débat, plutôt un moment de convivialité. Nous avions privatisé une salle en sous-sol du bar. Nous étions une vingtaine », poursuit l’étudiant. L’un des participants a reçu un liquide à forte odeur d’ammoniac sur le visage. Il a été soigné sur place par les pompiers. »

This entry was posted in Antifa and tagged , , . Bookmark the permalink.