Grenoble : L’incendie de la mairie ? Volontaire, bien entendu !

FranceBleu / lundi 7 octobre 2019

Les raisons de l’incendie qui a détruit la salle du conseil municipal de la ville de Grenoble vers 3h15 le lundi 30 septembre étaient jusque-là inconnues. Le retour ce lundi du rapport des experts du laboratoire de police scientifique de Lyon conclut à une origine criminelle, révèle Eric Vaillant, procureur de la République de Grenoble. Et ce alors que « les premiers éléments de l’enquête permettaient plutôt d’envisager un accident d’origine accidentelle« .

Une conclusion qui se fonde, précise Eric Vaillant, « sur l’analyse d’un prélèvement effectué sur les lieux qui révèle la présence de supercarburant« . Typiquement de l’essence. Cet épandage de supercarburant aurait eu lieu « au niveau de l’accès central à la salle du conseil municipal » soit en entrant dans la salle, soit en allumant un incendie à l’extérieur, qui se serait propagé sous les portes. Ce sont les deux hypothèses avancées par les experts. Reste à savoir qui et pourquoi?
Contacté par France Bleu Isère le maire de Grenoble Eric Piolle explique « il est surtout important pour nous que toute la lumière soit faite sur cet acte odieux« . « La salle du conseil municipal c’est le cœur de notre vie commune, poursuit l’élu, c’est là où l’avenir de Grenoble se construit avec des débats, des votes, depuis maintenant plus de 50 ans« . « Cet incendie volontaire est une attaque en règle contre notre République, contre nos valeurs de liberté, de dignité, les valeurs des grenobloises et des grenoblois« . [précisément ! NdAtt.]

 

FranceBleu / lundi 30 septembre 2019

Un violent incendie s’est déclaré dans la nuit de dimanche à lundi, dans l’enceinte de la mairie de Grenoble. L’alerte a été donnée vers 3 heures 15 du matin par les alarmes incendie du bâtiment. Leur déclenchement a alerté les trois agents du PC incendie de l’hôtel de ville qui étaient sur place mais à l’autre bout de l’hôtel de ville. Constatant qu’ils ne pouvaient plus rien faire à leur niveau ils ont a leur tour prévenu les secours. Une soixantaine de pompiers ont été mobilisés. L’incendie a été maîtrisé dans la matinée et était éteint à 7 heures du matin.
Le feu est parti de la salle du conseil municipal, qui est complètement détruite. Les fumées se sont ensuite propagées le long des couloirs du premier étage, vers le bureau du maire, l’espace « élus », ainsi qu’une salle de réunion. La salle du conseil municipale devra « entièrement être reconstruite dans les mois qui viennent » a expliqué à France Bleu Isère, Thierry Chastagner, l’adjoint en charge de la sécurité civile à la mairie de Grenoble. « Les murs sont recouverts, au premier étage, d’une épaisse couche de suie » a-t-il détaillé. En revanche, la tour centrale de l’Hôtel de Ville est indemne

This entry was posted in Antiélectoral and tagged , , . Bookmark the permalink.