Berlin (Allemagne) : Salutations enflammées aux trois de la Parkbank, à Hambourg

Anarchists Worldwide / vendredi 26 juillet 2019

Nous envoyons amour et force à tou.te.s les rebelles dans les prisons de ce monde, dont les messages (même venant de la part de personnes qui combattent l’autorité et la domination très loin d’ici) nous arrivent comme des salutations d’ami.e.s

Nos salutations sont aussi remplies de haine envers les porcs des forces répressives, qui essayent constamment de nous empêcher d’avancer, avec la menace et l’application de la prison.

Ces flammes sont pour vous, les trois de la Parkbank.

Un court frisson nous a parcouru le dos lorsque nous avons lu les articles de la presse, puisque cela aurait pu arriver à n’importe quel autre groupe d’activistes nocturnes.

Les accusation d’avoir planifié des délits dans le cadre du deuxième anniversaire du sommet du G20 de Hambourg en 2017 et les arrestations qui en sont suivies semblent une occasion de rêve pour les autorités publiques. Cependant l’écho reste modéré. Il y a un an, ils ont menacé de démanteler tous les petits groupes, en réseau à travers l’Europe, qui avaient été responsables des émeutes. Même si des sentences sévères ont été prononcées dans les tribunaux, ils soupçonnent maintenant qu’ils ne se sont pas rapprochés de cet objectif ; il n’y a eu que très peu d’arrestations, malgré tous leurs gadgets technologiques.

Pour nous, peu importe ce que les dirigeants pensent pouvoir juger. Qu’est-ce que les catégories de culpabilité ou d’innocence devraient nous dire, au delà d’un sourire résigné face à la propagande d’un État ?

Un crime est pour nous un acte illégal. C’est à dire un acte que tu n’es pas autorisé à faire et auquel tu ne devrais même pas penser, dans le cadre d’un État. Aller au-delà de cette logique, le fait de piquer des chewing-gum ou de chourer le plein de carburant fait partie de notre vie quotidienne, une façon d’apprendre, petit à petit, à échapper à cette propagande.

Ce que nous faisons, c’est de voir la douleur causée par l’arrestation de nos compas comme une occasion pour appeler à une prise de conscience de nos luttes actuelles et passées :
« Jetons dans la poubelle de l’histoire tout ce qui fait obstacle à une utopie révolutionnaire. » (Hambourg, 7 septembre 2016 : Attaque contre COSCO, avec de la fumée, des pierres et de la peinture).

Dans l’un des premiers appels à une coordination subversive en vue d’attaques contre le sommet du G20, Deutsche Telekom a trouvé sa place comme acteur mondial de la répression et de l’exploitation. Quelques mois plus tard, en novembre 2016, cette renommée a porté à la destruction d’une partie d’une flotte de véhicules de Telekom, à Berlin.

Hier, une autre voiture de Telekom a été incendiée à Berlin.

Pour plus d’attaques contre la normalité sexiste, raciste et autoritaire !
Nos cœurs brûlants dépassent les murs !

Amour et force pour les compas emprisonné.e.s à Hambourg et leurs proches !

Anarchistes

This entry was posted in Antitech, International, Solidarité and tagged , , , , . Bookmark the permalink.