Italie : Des nouvelles des anarchistes en grève de la faim

Ferrara : Alfredo arrête sa grève de la faim

extrait d’Anarhija.info / mardi 25 juin 2019

Le 24 juin, l’anarchiste emprisonné Alfredo Cospito, en grève de la faim depuis le 29 mai en solidarité avec Anna et Silvia, a arrêté sa grève de la faim.

*****

Des novelles depuis L’Aquila et Alessandria

Anarhija.info / jeudi 27 juin 2019

 

L’AQUILA: Comme tous les mercredis, aujourd’hui 26 juin Silvia et Anna ont eu des parloirs. En revanche Natascia, transférée dans cette prison depuis une semaine, ne peut pas encore voir personne mis à part son avocate. Elle a la censure de la poste et même le dossier de son affaire lui a été confisqué. Le courrier de Silvia aussi est ralenti (en entrée et en sortie) et parfois des lettres sont confisquées.

Les trois compagnonnes continuent leur grève de la faim.

Les personnes qui ont pu voir Silvia et Anna disent qu’elles vont bien, en considération du fait qu’elles sont à leur 29ème jour de grève de la faim. Elles sont faibles physiquement, ce qui est normal. Avec une grande force d’esprit, elles ont refusé le colis amené aux parloirs, où il y avait des fruits au cas où elles décidaient d’arrêter leur grève de la faim.

Les acte de solidarité, même ceux des derniers jours, leur donnent de la force. Elles confirment que les battages des barres de la part des autres détenues enfermées en 41bis continuent, une demi-heure chaque jour, et qu’elles y répondent pour une dizaine de minutes, pas plus à cause de leur manque de force.
Elle sont en train d’arriver au bout, dans une situation qui devient chaque jour plus critique et le manque de réponse de la part de l’AP devient de plus en plus porteur de responsabilité.
On attend des nouvelles de la visite de la prison de la pat du Garant des détenus, qui, au vu de la gravité de la situation, est venu hier.
Le compagnonnes sont suivies par du personnel médical, mais leur demande de pouvoir être assistées par un médecin externe à la prison n’a toujours pas été acceptée.

Le prochain contact direct avec les trois compagnonnes enfermées à l’AS2 de L’Aquila sera vendredi 28 juin, quand les avocates respectives iront pour des entretiens.

ALESSANDRIA : Aujourd’hui, vers 13h30 je suis allé visiter Marco dans la section AS2 de la prison d’Alessandria. J’ai passé une heure environ avec lui et il m’a assuré qu’il se sent bien, malgré les nombreux jours de grève de la faim. Il a encore de la force et, malgré les 9 kilos perdus (en ce moment il pèse 42 kilos), il arrive à bouger un peu pour se dégourdir les jambes et à aller parler avec les camarades quand il en a le droit. Il prend seulement 3 bouteilles de 1,5 litres d’eau dans lesquelles il ajoute une cuillère à café de sel et une d’eau. Il y a quelques jours, quand il refusait de mettre sucre et sel dans l’eau, il a eu une crise de hypoglycémie et on lui a mis des perfusions de glucose et de liquide physiologique, mais en ce moment ce problème semble résolu et il est contrôlé deux fois par jour par du personnel médical, pour éviter que ça ne se reproduise. Les examens du sang de hier et les paramètres vitaux montrent un état de souffrance généralisée provoqué par une dénutrition légère, mais pas encore préoccupante.
Même s’il est conscient des possibles conséquences de sa grève de la faim, il ne veut pas encore arrêter et il est refuse tout traitement proposé par les matons.
Les nouvelles des mobilisation dehors et des conditions des autres compagnons en grève de la faim lui arrivent assez régulièrement, mais il dit que ses lettres prennent beaucoup de temps pour sortir de la prison. Il remercie tous les compagnons solidaires, en particulier la Caisse antirep.
Allez, Marco, courage !

Fabio (médecin qui a visité Marco jeudi 26 juin)

 

This entry was posted in Anticarcéral, International and tagged , , , , . Bookmark the permalink.