Rome (Italie) : Rencontre internationale de libération animale 2019

reçu par mail / samedi 20 avril 2019

Rome, 26-28 juillet 2019

Un moment pour se rencontrer, pour partager analyses et connaissances, discuter de pratiques et de stratégies pour lutter contre l’oppression des animaux et la destruction de leurs habitats. Une lutte qui, pour nous, part d’une tension plus large contre toute forme d’exploitation, d’oppression et d’autorité, pour la libération totale.


Cette rencontre a pour but de mettre en relation des individus et des petits groupes d’affinité qui luttent pour la libération animale suivant un chemin qui est diffèrent de celui de la plupart des groupes animalistes contemporains. Les groupes d’activistes animalistes qui n’ont pas développé une analyse politique plus approfondie, parfois par simple médiocrité politique [qualunquismo ; NdAtt.], parfois pour un choix bien réfléchi, sont en train de rassembler de plus en plus de personnes qui soutiennent ou simplement acceptent des politiques racistes, sexistes, nationalistes et patriarcales. D’autre côté, dans une partie du mouvement de libération s’est répandue une approche réformiste qui s’appuie sur les médias, sur de pratiques capitalistes de marketing et sur le dialogue avec l’État. On parlera de la situation dans nos pays et de comment reconstruire un mouvement radical.

On aimerait que la rencontre se focalise notamment sur des proposions pratiques et stratégiques d’actions, en plus des discussions philosophiques et théoriques. On le voudrait comme un lieu où partager nos expériences, où trouver de l’inspiration et où discuter de ce qui est en train de marcher – ou pas – là où on vit, par rapport à nos efforts pour rallumer le feu d’une lutte de libération animale anarchiste et intersectionnelle. Cette rencontre se pose dans la continuité de la Rencontre européenne pour la libération animale, qui a eu lieu à Bilbao du 1er au 3 juin 2018, ainsi que les rencontres des années précédentes à Bristol et Marseille [1].

La lutte anarchiste pour la libération de toute forme d’autorité et de pouvoir est le cadre dans lequel nous concevons la lutte pour la liberté animale. Beaucoup de monde peut ne pas s’identifier dans l’anarchisme, mais s’opposer quand-même à la hiérarchie et à la domestication – on aimerait que ce personnes participent à la rencontre.

On veut construire un réseau dans laquelle travailler collectivement afin de construire des liens de solidarité et résister à la répression étatique. La lutte pour la libération animale est pour nous étroitement liée à d’autres luttes de libération (contre le patriarcat, l’homo/transphobie, le racisme, le colonialisme, la destruction de l’environnement, etc.) et doit écouter et se lier avec les personnes les plus frappées par ces oppressions et avec leurs luttes, afin de construire un mouvement inclusif qui ne reproduise pas les hiérarchies dominantes. D’autres éléments importants dont on voudrait discuter sont le soutien à l’action directe et le soutien aux prisonnier.e.s.

On veut que cette rencontre soit complètement auto-organisée. On va proposer quelques discussions, mais on veut laisser de l’espace pour qui veut proposer un débat. On encourage en particulier les compas et les activistes à participer et à partager les expériences de lutte de libération animale dans leurs secteurs ou encore leurs connaissances pratiques. Si tu veux proposer une discussion, contacte nous en envoyant une brève présentation.

What is this gathering about / Cos’è questo incontro

 

Notes :

[1] Bilbao 2018: https://animalliberationgathering.wordpress.com/
Bristol 2017: https://bristolliberationgathering.wordpress.com/
Marseille: ratattack@riseup.net

This entry was posted in International, Liberté animale and tagged , , . Bookmark the permalink.