Besançon : T’as pas entendu?

Indymedia Nantes / lundi 28 janvier 2019

boom dans la nuit

entre vendredi et samedi 26. Il est 2h passées. 1, 2 puis 3 explosions au milieu de la nuit, à l’heure où les braves travaileurs noient leurs semaines d’exploitation dans les bars et les boîtes du centre-ville.
Sur un parking entre la CCI et le lycée Jules Haag, un camion de l’entreprise Dallmayr a été brûlé. Spécialisée dans la distribution de cafés et de boissons, cette firme allemande restaure les exploité-e-s lors de leur pause, afin de les rendre toujours plus dociles et rentables.
Ces petites flammes sont entre autres destinées aux insurgé-e-s du G20 à Hambourg qui passent en procès pour les émeutes de la Elbchaussee. De tout coeur à vos côtés.
A Kreme qui vient tout juste de sortir de taule, pour une bagnole de keufs incendiée un jour de mai 2016.

Des sourires complices.

[in english][in italiano][en español]

This entry was posted in Affaire de la voiture de flics au barbec' and tagged , , , , . Bookmark the permalink.