Bonnée (Loiret) : Incendie à la mairie (MAJ du 24/01 : trois personnes interpellées)

France Bleu / jeudi 20 décembre 2018

La mairie de Bonnée, un village situé à l’est d’Orléans dans le Loiret, entre Saint-Benoît-sur-Loire et Sully-sur-Loire a été visée par un incendie volontaire. L’établissement a été endommagé dans la nuit de mercredi à jeudi. Le procureur de la république de Montargis, Loïc Abrial, a confirmé l’information. « Les dégâts sont essentiellement au rez-de-chaussée, la fumée a noirci l’entrée et tous les bureaux sont incendiés, » décrit le maire de la commune qui est sur place depuis le milieu de la nuit, prévenu par les pompiers.

Des pneus ont été placés contre la porte d’entrée et enflammés une partie du bâtiment. Cela s’est passé vers deux heures du matin. L’incendie a détruit les portes et la fumée a envahi tout le rez-de-chaussée. La brigade de gendarmerie de Gien est chargée de l’enquête. Des techniciens en investigation criminelle sont sur place pour déterminer l’origine de l’incendie. Mais c’est sans doute « un acte malveillant », a précisé le parquet de Montargis qui est chargé du dossier.
Les élus et le personnel de la mairie sont sous le choc. Le maire Michel Auger ne fait aucun amalgame avec l’actualité, « c’est déplorable », réagit-il, « irrecevable, je fais simplement un constat. » Il précise qu’il espère que « les caméras de surveillance permettront de faire avancer l’enquête. »

*****

Mise-à-jour du 24 janvier 2019 : trois personnes interpellées

FranceBleu / jeudi 24 janvier 2019

Deux hommes ont été interpellés dimanche dernier, le troisième ce lundi après-midi dans le cadre de l’enquête sur l’incendie volontaire de la mairie de Bonnée, dans le Loiret. Ils sont âgés 37, 31 et 21 ans. L’un est originaire de Vieilles-Maison sur Joudry (près de Lorris), un autre de Gien. Le troisième dispose plusieurs adresses mais a été arrêté à Saint-Jean-de-Braye. L’un est auto-entrepreneur, les deux autres sont sans emploi.

Selon Loic Abrial, le procureur de Montargis, ce sont « des gilets jaunes habitués à manifester ces dernières semaines sur le rond-point Tournebride de Bray-Saint Aignan »,  petite commune située sur la route de Gien. C’est à partir de là que les gendarmes de la brigade de recherche de Gien ont pu remonter leur périple dans la nuit du 19 au 20 décembre dernier : via des témoignages et   vidéo-surveillance  de caméras de plusieurs villages voisins, leur véhicule a été signalé à plusieurs endroits. Notamment à proximité du radar des Bordes, détérioré dans la nuit, puis près de la mairie de Bonnée. Des pneus avaient été placés contre la porte d’entrée et avaient enflammé une partie du bâtiment municipal causant d’importants dégâts.

Deux  sont en détention provisoire, le troisième a été placé sous contrôle judiciaire, ils seront jugés selon la procédure de comparution immédiate ce vendredi. Tous trois disent avoir voulu s’attaquer à des symboles de l’Etat  reconnaissent les faits. Très choqué par l’incendie qui a ravagé une partie de sa mairie, Michel Auger le maire de Bonnée sera présent au procès.

This entry was posted in Antiélectoral and tagged , . Bookmark the permalink.