Kouaoua (Nouvelle-Caledonie) : Et de trois pour la serpentine du centre minier

France Info / mercredi 13 juin 2018

La serpentine de la SLN à Kouaoua de nouveau ravagée par les flammes dans la nuit de dimanche à lundi. C’est le 3ème incendie depuis le début de l’année. Deux départs de feu ont endommagé 800m de tapis sur le convoyeur de minerai de nickel. Le personnel appelle à la mobilisation ce jeudi

Nouveau coup dur pour la SLN : 800 mètres de serpentine ont brûlé. L’incendie s’est déclaré dans la nuit de dimanche à lundi peu après 1h du matin. Deux départs de feu sont à l’origine du sinistre et semblent indiquer qu’ils seraient de nature criminelle. Une enquête est en cours par la gendarmerie, pour trouver les auteurs et les causes exactes de l’incendie. C’est le troisième incendie depuis le début de l’année, et le cinquième en deux ans [voir par exemple ici et ici;, NdAtt.].

La serpentine de Kouaoua est en fonction depuis 1977. Pour la SLN, premier employeur de la commune, les conséquences de cet incendie sont désastreuses. Un comité extraordinaire s’est tenu ce mercredi matin au cours duquel l’industriel a annoncé la poursuite de l’activité. Les travaux de réparation qui ont débuté mardi devraient durer une dizaine de jours, pour un coût estimé à 50 millions de francs. La SLN va par ailleurs mettre en place un système de détection des incendies sur le site. Ce dispositif couvrira 5 des 11 kilomètres du tapis.

Les syndicats défendent les outils de l’exploitation

Ces incendies volontaires qui détruisent l’outil de travail ne sont pas acceptables, soulignent les syndicats de la SLN qui sont quotidiennement en relation avec leurs représentants sur le site de Kouaoua.

This entry was posted in Antitech, Contre le Travail and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.