Besançon : Le maton mis K.O.

L’Est Républicain / Vendredi 1er juin 2018

La scène s’est déroulée entre les quatre murs d’enceinte de la maison d’arrêt de Besançon, ce samedi, à l’heure de la promenade. Un détenu a frappé de manière très soudaine un surveillant pénitentiaire, qui lui demandait comme c’est l’usage au sein de la prison, sa carte de circulation. L’agresseur, qui ne l’avait pas en sa possession, n’a visiblement pas apprécié la situation. Son coup de poing, sec, puissant, a surpris la victime, qui s’est retrouvée groggy.

Le détenu récalcitrant a été présenté aux juges bisontins, ce lundi après-midi, dans le cadre d’une comparution immédiate. Il écope d’un mois de prison supplémentaire, auquel s’ajoutent six mois avec sursis, pour violences volontaires, outrages et rébellion, le tout en récidive.

This entry was posted in Anticarcéral and tagged , , . Bookmark the permalink.