Des mauvais moments pour les bleus (mi-mai 2018)

Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne) : Le commissariat pris pour cible

Le Parisien / samedi 12 mai 2018

Trente personnes ont tiré des projectiles – mortiers, coktail Molotov, feux d’artifices – sur le bâtiment. Des échauffourées identiques avaient déjà eu lieu le week-end dernier après l’interpellation de trois hommes.
Trois personnes ont été interpellées dans la nuit de vendredi à samedi à Champigny après de nouvelles échauffourées devant le commissariat. Elles ont été placées en garde à vue dans les locaux de la sûreté départementale à Créteil.
Il était minuit et demi place Rodin lorsqu’une détonation a retenti près du commissariat. Trente personnes vêtues de couleurs sombres sont arrivées face au bâtiment avec un caddie contenant des projectiles tirés dans les minutes qui ont suivies sur le commissariat : des mortiers, des cocktails molotov, des feux d’artifices.
Dans un second temps, une quinzaine d’autres personnes sont arrivées munies de barres de fer et d’autres projectiles.

Les policiers ont répliqué à l’aide de grenades lacrymogènes et de désencerclement. Des renforts policiers ont cependant dû être appelés.
Le groupe a finalement pris la fuite en direction de la tour Rodin en détruisant un arrêt de bus et en incendiant deux voitures. Les pompiers sont intervenus pour éteindre ces incendies ainsi que des feux de poubelles. Dans ces circonstances, leur intervention a dû être sécurisée par la police. Le calme est revenu aux alentours de 1 h 30 du matin.
Ces nouvelles interpellations surviennent dans un contexte tendu dans le quartier du Bois-l’Abbé. Samedi dernier, trois hommes ont été interpellés après des tirs de mortier. Ils doivent être jugés le 8 juin au tribunal de Créteil. Le dimanche soir, une manifestation de « soutien » aux personnes placées en garde à vue avait dégénéré, sans interpellation cette fois. […]

extrait de BFMTV / samedi 12 mai 2018

[…] Les violences ont débuté au niveau de la villa Poitou, où les individus ont lancé des mortiers sur le commissariat. Trois policiers se trouvent à l’intérieur du bâtiment au moment des faits. Un véhicule de police de l’unité cynophile 94 arrive alors en renfort, et tire en direction des différents groupes. Sept tirs de lanceur de balles de défense et deux grenades de type MP7 sont lancées par les forces de l’ordre.

Au même moment, une équipe de la BAC (Brigade anti-criminalité) est prise à partie place Rodin. Les policiers essuient plusieurs jets de mortiers, cocktails Molotov, cailloux et bouteilles de verres. L’abribus situé sur la place est explosé, et deux voitures garées devant les locaux d’un bailleur social prennent feu, tandis que deux autres véhicules sont dégradés un peu plus loin.

Les effectifs de police arrivés en renfort font alors usage à dix reprises du lanceur de balles de défense et de quatre grenades de désencerclement. Plusieurs individus cagoulés sont touchés au torse, et les petits groupes prennent la fuite au niveau du square Carpeau.

Le groupe de 50 individus cagoulés met finalement le feu à deux grandes poubelles, avant de lancer ces dernières sur l’un des véhicules de police, alors que les forces de l’ordre annoncent sur les ondes être à court de munitions et en conséquent, ne plus pouvoir riposter en cas de nouvelle attaque.

La BAC 94 Nuit arrive sur les lieux et prend à revers les assaillants, qui finissent par prendre définitivement la fuite. Aucun blessé n’est à déplorer du côté des policiers, qui ont retrouvé des mortiers, bombes avec acide et cocktails Molotov après le départ du groupe d’individus. La Sûreté Territoriale du 94 a été saisie, et trois interpellations ont eu lieu depuis ce samedi matin.

*****

Fosses (Val-d’Oise) : La caserne de la gendarmerie aux cocktails Molotov

Le Parisien / samedi 12 mai 2018

Deux hommes ont été interpellés et déférés samedi soir pour agression physique et menace avec arme, après avoir lancé des cocktails Molotov sur la gendarmerie de Fosses la nuit précédente.
Quatre engins incendiaires ont été lancés vers 1 heure du matin sur la caserne. L’un d’eux a atterri dans la cour et s’est embrasé. Il a provoqué des dégâts sur le mur d’un bâtiment où sont logées les familles de gendarmes.
Un autre cocktail Molotov a heurté la vitre d’un appartement de la caserne. Les gendarmes ont aussi retrouvé deux autres cocktails Molotov mais qui n’ont pas causé de dégâts. Personne n’a été blessé.

*****

Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne) : Dès qu’il s’agit de rosser les cognes tout le monde se réconcilie

Sud-Ouest / samedi 5 mai 2018

Deux policiers se sont retrouvés à l’hôpital samedi, après être intervenus pour une rixe sur la voie publique. Il était 19h30, lorsqu’une patrouille de deux fonctionnaires de police s’est avancée, dans un véhicule sérigraphié, rue Chabrié, où une dizaine d’individus avinés s’invectivaient copieusement. À la vue du véhicule de police, un des protagonistes de l’échauffourée a bondi dans sa voiture et s’est appliqué à percuter, à deux reprises, les fonctionnaires qui se trouvaient dans l’habitacle. Des renforts venus en hâte depuis Agen ont permis l’interpellation du chauffard. Non sans mal, puisqu’un acolyte de celui-ci, a violemment tenté d’empêcher sa mise hors d’état de nuire. Un des policiers agenais a reçu plusieurs coups au visage et a rejoint dans la foulée, aux urgences, sa collègue villeneuvoise, percutée dans son véhicule un peu plus tôt.
Les deux auteurs, respectivement âgés de 42 et 38 ans, et en état d’ébriété, ont été placés en garde à vue.

*****

Massy (Essonne) : Il y a un an un gars est mort assassiné par les flics. Vengeance, pas commémoration.

Le Parisien / dimanche 6 mai 2018

Au moins cinq voitures ont été la cible d’incendies volontaires ce samedi soir dans le quartier Opéra de Massy. Des faits qui interviennent un an jour pour jour après le décès à Antony (Hauts-de-Seine), de Curtis, 17 ans. Ce jeune habitant du quartier s’était tué au guidon de son quad en voulant échapper à un contrôle de police alors qu’il circulait sans casque.
Ce samedi, un rassemblement pacifique de la famille et des proches de la jeune victime s’est tenu dans une salle de la Maison de la formation et de l’emploi de la commune. […]

*****

Toulouse : Solidarité contre les interpellations

20minutes / mercredi 2 mai 2018

C’est devenu un classique dans le quartier du Mirail, à Toulouse. Quand la police intervient pour interpeller un dealer, des renforts montent au créneau pour des caillassages, arrosant les forces de l’ordre de divers projectiles.
Selon le syndicat Unité SGP Police, le phénomène s’est produit à deux reprises à la Reynerie le mardi 1er mai, lors de l’interpellation de deux dealers présumés.
La première fois, en fin d’après-midi, les fonctionnaires ont été pris pour cible « par deux groupes d’une dizaine d’individus ». Ils ont dû faire usage de gaz lacrymogène pour se dégager et n’ont pu aller au bout de l’interpellation. Rebelote, vers 22h30, cheminement Auriacombe. Cette fois, une quarantaine d’habitants ont participé au caillassage. Un policier a été légèrement blessé mais l’interpellation est allée à son terme.

*****

Saint-Brieuc : « Il a été bien touché »

Ouest-France / samedi 12 mai 2018

Le scootériste de 26 ans qui a foncé et blessé un policier vendredi soir à Saint-Brieuc va être déféré devant le parquet de Saint-Brieuc ce samedi après-midi. Connu des services de police, l’homme devrait être écroué et jugé lundi en comparution immédiate.
Voyant un scootériste rouler sans casque dans la rue Fressynet à Saint-Brieuc, les forces de l’ordre décident de l’interpeller. Refusant d’obtempérer aux injonctions, le jeune homme fonce en direction des policiers. Il percute un des hommes de la Bac (brigade anticriminalité).
Sous le choc, ce dernier tombe sur la route. Blessé grièvement, il a été hospitalisé à Yves-Le-Foll et opéré ce samedi. « Il a été bien touché. Même des types à scooter n’hésitent plus à foncer sur les policiers… constate Loïc Urvoy, du syndicat Alliance. Ce genre de faits se généralise. C’est inquiétant. Le métier de policier n’est pas anodin. Il requiert une vigilance accrue ».

This entry was posted in ACAB, Des mauvais moments pour les bleus and tagged , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.