Notre-Dame-de-Landes : Rien n’est fini

NdAtt. : Cet article est la continuation du précédent dédié à la résistance contre l’expulsion de la ZAD, avec un choix des actions de solidarité qui nous ont plus parlé (la source, s’il y a pas mention différente, est le compte-rendu de zad.nadir.org du jeudi 12 avril).

Sur la ZAD

Vendredi 13 au matin, grosse présence de la gendarmerie, même si hier le gouvernement a annoncé la fin de l’opération d’expulsion de la ZAD. Apparemment il s’agirait d’une opération visant à arrêter des gens.

« Tiré du communiqué du Parquet de Rennes. La perquisition qui a été menée au lieu-dit « La Grée » a été effectuée dans le cadre de l’enquête ouverte après le tir d’une fusée, mardi, sur un hélicoptère de la gendarmerie. « Plusieurs éléments utiles à l’enquête » ont été saisis, selon la cour d’appel de Rennes.
Deux personnes ont en outre été placées en garde à vue ce matin, selon la cour d’appel, « sans lien » avec l’enquête sur la fusée. L’une a été interpellée à 4 heures pour « faits de violences sur personne dépositaire de l’autorité publique », l’autre pour s’être « ruée sur les gendarmes armé d’un marteau » à 7h30. » (source : zad.nadir.org vendredi 13 avril)

Les blessé.e.s sont nombreux.ses, apparemment environ une centaine, dont certains graves, notamment à cause des grenades de désencerclement et des tirs tendus de lacrymos. 

Selon la Préfecture, 32 gendarmes auraient été blessés entre lundi et mercredi. Parmi eux, les 4 idiots qui se sont fait mal tous seuls avec une grenade (un a été sérieusement blessé au pied et a dû être amené à l’hosto en hélicoptère – un traitement certainement pas destiné aux personnes qui défendent la ZAD). Selon les journaux, un gendarme aurait eu le nez cassé par un tir de la catapulte (bien visé !).

Mercredi, les journaux faisant état de 11 personnes interpellées. Mais aujourd’hui (vendredi 13) ça risque de monter en flèche. Pour l’instant 4 GAV sont confirmées par la presse.

*****

Joli coup

extrait de Ouest-France / jeudi 12 avril 2018

NdAtt. : Les journaleaux parlent d’une embuscade sur la RD81,  lors de laquelle 3 gendarmes auraient été blessés, avec des brulures aux jambes. Ils auraient été ciblés par des pierres, une bombe agricole et, disent-ils, peut-être une bouteille d’acide.

Les défenseurs de la ZAD précisent que « Vers 13h30, plusieurs camions de gendarmes sont arrivés au niveau de [la] barricade. Des gendarmes sont sortis des véhicules et ont fait des sommations, assurent-ils. Il y a eu à ce moment là des échanges de projectiles de part et d’autres. Il ne s’agissait aucunement d’une « embuscade » : cette barricade était visible et survolée à de nombreuses reprises par l’hélicoptère et les drones de la gendarmerie. »

*****

vendredi 13 – la malchance frappe le blindé

*****

Nantes : « La vitrine (presque) grande ouverte »

Indymedia Nantes / vendredi 13 avril 2018

L’Etat nous frappe.
On frappe l’Etat.

En écho aux blocages, occupations et actions depuis le début des opérations violentes d’expulsion sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes.
En soutien à la ZAD et à l’ensemble des personnes qui résistent sur place, et partout contre l’Etat et sa répression policière.
Nous apportons nos coups de marteaux à l’édifice, en informant l’hôtel de Région : « cc, c la zad ».
Toi aussi, casse ta région* : c’est très facile et jouissif !

* ta mairie, ton conseil départemental, ta préfecture, ta banque, ton assurance, ton Vinci, ta poubelle et même ta police (mais des fois c’est moins facile

Soyons plein.e.s d’inventivité et de détermination !

photo de la presse

photo de la presse

photo de la presse

*****

Bergerac: solidarité avec les ZAD

Indymedia Nantes / vendredi 13 avril 2018

Action de solidarté au tribunal de Bergerac.

Mardi soir, le tribunal de grande instance de Bergerac a été décoré en solidarité avec les habitant.e.s de la ZAD de NDDL et toutes les victimes de la répression.
Soutien aux copain.e.s en lutte du Chiapas à NDDL, en passant par le Périgord.

*****

Rennes : Apéro ? Non, mieux une manif sauvage !

Ouest-France / vendredi 13 avril 2018

La soirée, qui avait démarré dans une ambiance conviviale, par un apéro géant, place Saint-Anne, s’est brusquemment tendue vers 22 h 15, hier soir, à Rennes. Des jeunes, venus rejoindre les quelque 300 participants à l’apéro de soutien à la ZAD, se sont rassemblés en nombre au bas de la rue d’Échange, derrière une banderole « Notre-Dame-du-Bayou (nom que se sont donnés les étudiants pro-blocage de Rennes 2) défendons les occupations ».

Ils ont remonté la rue vers la place Sainte-Anne, certains d’entre eux armés de barres de fer et de pavés. Ils se sont aussi emparés de barrières sur le chantier du Centre des congrès des Jacobins. Arrivés place Sainte-Anne, ils les ont jetées devant les CRS qui les attendaient. Les jets de gaz lacrymogène ont alors répondu aux jets de bouteilles. L’affrontement a duré une dizaine de minutes, avant dispersion. À 23 h, les CRS étaient toujours en place. […]

*****

Morlaix (Finistère) : Du compost pour le local de LREM et un beau blocage routier

Lundi 9 avril : Salut, depuis chez nous, la rage est intense et la haine envers le gouvernement ne fait que redoubler. Quelques images à partager avec vous.
Rassemblement devant la mairie de Morlaix ce lundi soir : Une cinquantaine de personnes se sont dirigées vers le local de la députée en marche Sandrine Le Feur, armées de sots de compost, de tristesse et de rage.

Mercredi 11 avril : Le toit de la Bretagne s’enflamme pour la ZAD ! Tôt ce matin, à l’heure où reprennent les affrontements à Notre-Dame-Des-Landes, une barricade illumine le sommet de Roc’h Tredudon, axe de passage entre Morlaix, Brest et Carhaix. Cette action de blocage vient, comme d’autres, porter son soutien à la ZAD, première commune libre de Bretagne, attaquée par les forces armées de l’Etat français. Ils veulent nous enterrer oubliant qu’on est des graines, que la ZAD s’abatte sur eux en déluge de grèle ! Bevet ar ZAD hag ar stourmoù liammet ganti, bevet Breizh dieub hag entanet ! BZH Cramage de Bitum Crew

*****

Montgenèvre (Hautes-Alpes) : Brève blocage… de la frontière !

Lundi 09 avril une quarantaine de personnes italo-françaises ont bloqué la frontière de Montgenèvre de 19h00 à 20h00 et ont ainsi glorieusement mobilisé les forces du désordre de la région en soutien au zadistes de Notre Dame des landes. Environ 14 voitures de gendarmerie assistées du PSIG ce qui faisait un effectif d’environ une cinquantaine de personnes casquées et armées pour nous signifier qu’ils sont les seuls à se donner l’autorisation de bloquer les frontières. Nous leur laissons ce « privilège » dégueulasse et sommes fiers de les avoir dérangés. Multiplions les actions afin de les épuiser !!!!

*****

Blocage sur la 4 voies N165 Nantes-Vannes

Ce matin nous sommes quelques personnes à avoir bloqué la voie rapide entre Nantes et Vannes. Nous trouvons que c’est une réponse convenable à la fuite en avant du gouvernement et de la préfecture sur la ZAD de Notre-Dame-Des-Landes. Rien de plus simple à organiser : quelques gilets jaunes et quelques pneus. Nous affirmons notre soutien aux amis sur la ZAD, et espérons que la déviation engendrée par les embouteillages aura un peu déjanté le dispositif policier et, pourquoi pas, fourni l’occasion à des automobilistes de passer faire un tour sur la ZAD. Nous affirmons notre soutien à tous ceux qui luttent en ce moment, cheminots, étudiants etc et invitons tous ceux qui comme nous ne peuvent pas se rendre sur la ZAD, à multiplier ces petits gestes qui grippent le dispositif policier.

La bande de roulement Pour un mouvement du soutien Continental Happy Good Year 

*****

A Besançon, la nuit du 10 au 11 avril, la permanence de la députée Fannette Charvier (LREM) s’est faite tagguer, entre autre d’un « Pour l’ensemble de ton œuvre… PRENDS ZAD DANS TA GUEULE » et d’un « ZAD vaincra ».

*****

Montréal (Canada) : Perturbation de la réunion d’En Marche

Indymedia Nantes/ vendredi 13 avril 2018

Bande de bouffons, vous pensiez vraiment qu’on allait laisser votre petite clique faire son évènement, pendant que vous essayer de détruire tout ce qu’on construit?

PortéEs par la force de l’appel intergallactique de soutient à la ZAD, nous avons décidé d’intervenir lors d’un 5 à 7 d’En Marche ( et oui, ils viennent nous faire chier jusqu’à Montréal) pour rappeler aux macronistes que l’odeur nauséabonde de la marde qu’ils sèment finira toujours par revenir à leurs narines

Tandis que partout en France le gouvernement macron tente lamentablement de mater les grévistes et d’évacuer nos amiEs sur la ZAD et dans les universités, c’était au tour des crapules d’En Marche de se faire expulser.

Alors que notre arrivée festive et nos chants enjoués ont semblés un temps les réjouir, nous avons été surprisEs de leur froideur lorsqu’ils reçurent bombes puantes, pétards et insultes. Nous les aurions cru plus favorables à l’emploi de la violence à voir comment leur monarque déploie ses chiens contre le mouvement.

Nos vie sont belles et elles méritent qu’on les défende. La résistance est en marche: parce que c’est notre projet!!!!

Vivelavie

*****

Solidarité avec la ZAD depuis le territoire des Wiradjuri, dans l’ainsi-dite Australie

reçu par mail / vendredi 13 avril 2018

Depuis presque une décennie, la ZAD de Notre-Dame-des-Landes est une zone autonome, libérée de la République française. La zone est en ce moment attaquée par une grosse opération policière qui vie à détruire complètement les semis d’un autre monde possible, un monde libéré de la logique du Capital.

ZAD partout !

*****

lundi 9 avril – matin

lundi 9 avril – début de l’opération d’expulsion

mercredi 11 avril – guerre de tranchées

This entry was posted in Antitech and tagged , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.