Castres (Tarn) : Communiqué d’action anonyme

reçu par mail / mercredi 28 mars 2018

Dans la nuit du 26 au 27 Mars 2018, 6 rétroviseurs ainsi que des feux arrières de voitures de la Police Municipale de Castres ont était brisées à l’aide d’un marteau afin de compliqué le travail des flicards passant leurs journée à ratisser le centre ville (déjà blindés de caméras) expulsant immédiatement la moindre personne faisant « tâche » aux yeux du maire Bugis qui à un profond mépris pour les mendiant-e-s, les migrant-e-s et tout celles et ceux qui ne sont pas de sa classe sociale.

Face à la bourgeoisie et à sa milice, résistance et sabotage populaire !

This entry was posted in ACAB, Des mauvais moments pour les bleus and tagged , , . Bookmark the permalink.