Versailles : Des bagnoles des bourges vandalisés

actu.fr / jeudi 15 mars 2018

Une trentaine de voitures ont été vandalisées à Versailles, dans la nuit du mardi 6 au mercredi 7 mars. Le ou les malfrats ont agi en suivant une ligne nord-sud : rue des Réservoirs, place d’Armes et rue de Satory. Ils s’en sont pris aux pneus, aux rétroviseurs, aux essuie-glaces. « Aucun vol n’a été à déplorer, souligne une source policière. Nous sommes vraiment face à des actes de délinquance pure. »

Tout au long de la semaine, les victimes se sont succédé, au compte-gouttes, au commissariat pour déposer plainte. Parmi elles figure Antoine, libraire dans la rue du Maréchal-Joffre. Lui a découvert sa Volvo inclinée sur le côté gauche, devant le château. « On m’avait crevé les deux pneus de ce côté-là. Je m’en suis aperçu le jeudi, alors que je devais aller chercher des livres pour mon enseigne. Il était 5h45 ».
Et c’est en appelant un dépanneur qu’il a pris la mesure de l’ampleur de la situation.
« Il en était à sa huitième voiture. Il avait des difficultés à trouver un garagiste ayant des pneus disponibles. Ils lui demandaient ce qui s’était passé à Versailles. Car tous leurs clients venaient de là. »
Au final, Antoine n’a trouvé une solution qu’aux alentours de 9h. Il aurait dû récupérer ses livres à 7h. Bilan : du retard dans son travail et une ardoise de 400 euros pour les réparations. « C’est peut-être un acte anodin, mais cela a perturbé toute ma semaine. Et j’ai failli passer à côté de belles sorties. Car là où je vais prendre mes livres, c’est comme pour le poisson. Si on n’y est pas tôt, on n’a plus rien. »
Une enquête a été ouverte au commissariat de Versailles. Les policiers vont analyser les caméras de surveillance pour identifier le ou les auteurs des dégradations. Une première piste semble se tracer. Il pourrait s’agir d’amateurs de football, probablement enivré et qui n’auraient pas digéré la défaite du PSG face au Real de Madrid.
Pourrait seulement. Car dans la nuit du lundi 12 au mardi 13 mars, une nouvelle série de dégradations a été commise autour de la cathédrale Saint-Louis. Des pneus crevés mais aussi des essuie-glaces arrachés. On ignore encore le nombre de victimes.

This entry was posted in Antitech, Bouffe du riche and tagged , . Bookmark the permalink.