Thio (Nouvelle-Calédonie) : Mauvaise fin d’année pour la société d’exploitation minière

Europe 1 / Vendredi 5 janvier 2018

Un important site minier de la Société Le Nickel (groupe Eramet) en Nouvelle-Calédonie a été la cible de nombreuses dégradations durant les fêtes de fin d’année, a indiqué vendredi l’entreprise.

Les faits se sont produits entre le 25 décembre et le 3 janvier sur les infrastructures de la commune de Thio, sur la côte est de Grande-Terre, sur l’un des quatre centres miniers de la SLN. « Ce qui se passe à Thio est assez grave, il y a des bandes de voyous, qui se lancent des défis et commettent des exactions de plus en plus fréquentes », a déclaré Olivier Béligon, directeur de la communication de la SLN.

Dans une note interne dont l’AFP a eu copie, la direction a indiqué qu’une dizaine de voitures ont été volées, incendiées ou détériorées. Il est également indiqué que le rideau d’un atelier a été défoncé, une cafétéria vandalisée et pillée et un camion avec bras élévateur endommagé. Premier employeur privé du Caillou, la SLN, filiale du groupe français Eramet, a « condamné fermement » ces dégradations dont une évaluation précise est en cours.

Dans ce village minier, haut-lieu des affrontements meurtriers entre indépendantistes kanaks et loyalistes caldoches au début des années 1980, la société minière, qui y emploie 180 personnes, est régulièrement visée par des actes de vandalisme. Les incidents sont en augmentation depuis environ deux ans, période durant laquelle pas moins de 90 voitures de la SLN ont été volées, selon un décompte de la direction. […]

This entry was posted in Antitech, Bouffe du riche, Les affameurs and tagged , , . Bookmark the permalink.