Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) : Leur faire payer leurs intrusions mortelles dans nos vies

Le Parisien / Lundi 25 septembre 2017

Les pompiers sont intervenus dans la nuit de dimanche à lundi pour un incendie qui a frappé une école, rue des Lilas, dans le quartier des Mille-Mille à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Le feu, manifestement d’origine volontaire, serait parti de poubelles le long de l’école et s’est propagé à deux salles. Un autre incendie est survenu dans le même temps non loin, avenue de Savigny. Six voitures sont parties en fumée. Selon une source policière citée par l’AFP, il était aux alentours de 22 heures dimanche quand «une vingtaine d’individus» sont passés à l’acte. Les forces de l’ordre dépêchées sur places ont essuyé des jets de projectiles, a ajouté cette source.

Au sein de la maternelle du groupe scolaire «Savigny 1» (359 élèves au total), une salle de bibliothèque a «complètement brûlé», a précisé la mairie d’Aulnay-sous-Bois. A l’école primaire, une fenêtre de salle de classe a été brisée pour permettre aux incendiaires de propager, en vain, du liquide inflammable.
Lundi matin, «il a été demandé aux parents de garder si possible leurs enfants chez eux le temps que la police fasse des prélèvements, de rétablir l’électricité partout et de s’organiser pour le nettoyage», a informé la direction académique, qui prévoit un «retour à la normale» mardi matin. L’enquête a été confiée au commissariat d’Aulnay-sous-Bois.

*****

Des incendies qui répondraient à la mort d’un homme qui tentait d’échapper aux flics lors d’une perquis’:

Le Parisien / Lundi 25 septembre 2017

L’homme aurait cherché à s’enfuir alors que la police s’apprêtait à perquisitionner l’appartement dans lequel il se trouvait, dimanche à Saint-Ouen.
Un homme est décédé dimanche après sa chute du septième étage d’un immeuble de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) alors qu’il tentait d’échapper à la police. Selon le parquet de Bobigny, les faits ont eu lieu alors que des policiers de la brigade anti-criminalité (Bac) perquisitionnaient « en présence de deux témoins » un appartement situé avenue Michelet.
« Après avoir annoncé aux occupants du logement leur intention de pénétrer dans les lieux, et en l’absence de réponse », les policiers ont « cassé la porte au moyen d’un bélier », précise le parquet dans son communiqué. En entrant, ils ont aperçu un homme qui tentait de s’enfuir par la fenêtre de la salle de bains mais qui « glissait et tombait ».
Transporté à l’hôpital, l’homme est décédé peu après 23 heures. Le parquet a ouvert une enquête pour « recherche des causes de la mort ».
De la résine de cannabis et des sachets de conditionnement ont été retrouvés dans l’appartement, ainsi que des sachets d’herbe de cannabis dans les toilettes. Comme d’autres immeubles collectifs de Saint-Ouen, le 92 avenue Michelet fait partie des « points de deal » de la ville, située aux portes Nord de Paris. Les sentinelles des dealeurs ont coutume de bloquer l’accès au parking intérieur avec un grand bac à poubelles, qu’un jeune déplace quand arrive un riverain, mais qui dissuade ou retarde de nouveaux entrants.

This entry was posted in ACAB, Des mauvais moments pour les bleus and tagged , , . Bookmark the permalink.