Malzéville (Meurthe-et-Moselle) : Ni insertion, ni travail

L’Est Républicain / mardi 15 août 2017

L’association d’insertion spécialisée dans le maraîchage bio et l’entretien d’espaces verts a été prise pour cible. Trois camions, qui permettaient d’assurer l’activité de la structure, ont été incendiés.
Lamentable. C’est l’adjectif choisi par Pierre Chandelier, président de Lorraine Territoire d’Insertion par l’Économie (Lortie), pour qualifier l’incendie criminel qui touche de plein fouet son association. « Nous venons en aide à des gens en difficulté pour leur redonner goût à la vie, favoriser leur retour à l’emploi… S’en prendre à nous, c’est lamentable ! »

Dans la nuit de samedi à dimanche, vers 1 h 15, trois véhicules utilitaires – dont un camion benne – stationnés dans l’enceinte de Lortie, au 2, rue Mathieu-de-Dombasle à Malzéville, étaient détruits par le feu. L’acte criminel ne fait aucun doute d’autant qu’au moins deux départs de feu distincts ont été observés. Si le camion benne est entièrement calciné, les deux camionnettes, elles, ont été touchées au niveau de la cabine de conduite. Elles sont néanmoins définitivement hors d’usage. Une 3e camionnette a été épargnée.

Le préjudice est lourd pour cette association d’insertion par l’activité économique (IAE). « Le camion benne servait notamment à nos deux équipes d’entretien des espaces verts tandis que les camionnettes permettaient de transporter les personnels sur les différents chantiers », précise Pierre Chandelier. Un sale coup porté à la trentaine de personnes actuellement en insertion et aux sept personnels permanents d’autant que l’activité bat son plein. […] Par le passé, l’un des véhicules de Lortie avait déjà été la cible d’un incendie.

This entry was posted in Contre le Travail and tagged , , , . Bookmark the permalink.