Limoges (Haute-Vienne) : « L’autorité est un cadavre »

Le Populaire / Samedi 29 juillet 2017

Après la place de la Motte, le « poète graffeur » s’est attaqué à la cathédrale Saint-Etienne.
Alors qu’à trois reprises les Halles du centre-ville de Limoges ont été victimes d’un mystérieux tagueur dont les phrases « poétiques » ont fait le tour de l’hexagone, c’est la cathédrale Saint-Etienne qui est devenue le nouveau support d’expression de « l’artiste ».
« L’autorité est un cadavre ». Ce sont les mots qui ornent l’édifice, laissant libre cours aux interprétations.
Affaire à suivre…

This entry was posted in Anticlérical and tagged , , , . Bookmark the permalink.