Rennes : Les murs de l’université prennent la parole

20 minutes / Mardi 23 mai 2017

Plusieurs bâtiments de l’université de Rennes 2 ont été vandalisés dans la nuit de vendredi à samedi par des tags anarchistes et hostiles à la police. C’est un agent de sécurité de l’université qui a donné l’alerte vers 2h du matin, indiquant qu’une dizaine de personnes se livraient à des dégradations dans l’enceinte du campus. Arrivés sur les lieux, les policiers ont pris en chasse le groupe de tagueurs qui s’est enfui en courant. Une étudiante de 19 ans a été interpellée et placée en garde à vue. Au commissariat, elle a refusé de s’expliquer et de se soumettre à un prélèvement ADN. Elle sera convoquée devant la justice en février 2018.

L’université Rennes 2 a porté plainte à la suite des dégradations. Le préjudice est estimé à environ 12.000 euros. Un bâtiment d’Eiffage a également été vandalisé au cours de la même soirée. Le groupe de BTP a lui aussi porté plainte.

[on vous épargne d’autres tags, faisant le culte de la personnalité de quelques chefaillons « invisibles »; NdAtt.]

This entry was posted in ACAB, Anti-caméras and tagged , , , , . Bookmark the permalink.