Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne) : Saisir l’occasion de la fête lycéenne pour attaquer ce qui nous opprime

La Dépêche / Vendredi 14 avril 2017

Hier matin, entre 200 et 300 lycéens costumés ont rallié le centre-ville deVilleneuve depuis le lycée. Dans une bonne humeur potache et bon enfant. À déplorer quand même, quelques incidents imputés hâtivement en fin de matinée à une bande de «casseurs» ayant brisé des vitrines. En réalité, un vol à l’étalage dans une boulangerie avenue d’Agen, 3 paquets de gâteaux ; une vitre d’un véhicule de police municipale brisée par le jet d’un projectile, ainsi que la vitre arrière d’un véhicule d’un particulier, qui a déposé plainte. Intentionnellement ou pas, l’enquête le dira. Fait le plus grave, le coup de genou reçu dans le dos par un médiateur de la police municipale.

Âge de 19 ans, l’auteur, qui s’était aussi bagarré avec un autre lycéen un peu avant, a été rapidement identifié, et conduit au commissariat pour être entendu. Le jeune homme est défavorablement connu des services de police. Il nie les faits. Il a été remis en liberté, l’enquête se poursuit et les policiers sont dans l’attente du certificat médical du fonctionnaire municipal, et du lycéen frappé. L’auteur de ces coups pourrait avoir à en répondre devant la justice. Ces faits ressemblaient hier pour les autorités locales à des actes «inacceptables mais isolés», sans rapport avec la fête des 100 jours du bac «organisée par les jeunes et pour les jeunes».

This entry was posted in ACAB, Bouffe du riche and tagged , , . Bookmark the permalink.