Bobigny (Seine-Saint-Denis) : Quelques chiffres sur les dégâts des émeutes du 11 février

France Bleu Paris Région / Mercredi 15 février 2017

La présidente de la région Ile de France, Valérie Pécresse, s’est rendue à Bobigny, ce mercredi, pour rencontrer les commerçants vandalisés, samedi soir, lors des émeutes. Elle a également rencontré les policiers, à qui elle a voulu apporter son soutien. La région va apporter des aides financières.

Première étape de la visite, la petite supérette, tout près de la mairie. Au sol, des débris de verre, des déchets. Sur les rayons, plus grand chose: quelques paquets de pâtes ou de gâteaux, juste ce que les vandales n’ont pas emporté. Face à présidente de la région, une famille dévastée. Les parents travaillent ici depuis des années, avec l’aide de leurs enfants. Huit salariés, qui se retrouvent sans travail, du jour au lendemain et qui espèrent une aide financière de la Région, pour pouvoir reprendre leur activité.

Le plan Rebond, utilisé au moment des inondations, leur apportera une subvention d’urgence, le temps de remettre les caisses en place. A la gare routière, les bus circulent de nouveau, mais les traces sont toujours visibles, depuis les saccages de samedi soir : les vitres brisées, le mobilier urbain vandalisé. L’idée du maire de Bobigny, Stéphane De Paoli, faire d’un mal, un bien et profiter du désastre, pour consulter les riverains sur leurs souhaits pour de nouveaux aménagements. L’occasion, aussi, pour la présidente de Région, de mettre en place son « plan vert », de végétalisation de la ville. A la maison du département, ce sont 80 vitres qui ont dû être remplacées. Sur les façades, des tags, en soutien à Théo, ce jeune homme grièvement blessé lors de son interpellation et dont l’un des policiers, mis en examen, est poursuivi pour viol. « La police doit être exemplaire, déclare Valérie Pécresse, mais rien ne donne le droit de tout casser ». Dans le cadre du bouclier de sécurité, le maire de Bobigny a demandé une aide de la Région, pour des moyens supplémentaires pour les policiers. Huit fonctionnaires supplémentaires sont attendus dans les prochains jours. La Région financera également de nouveaux équipements.

This entry was posted in ACAB, Antiélectoral, Bouffe du riche, Gentrification toi-même !, Les affameurs, Merdias and tagged , , . Bookmark the permalink.