Lomme (Nord) : L’autoréduc’ au LIDL échoue, mais les vigiles finissent à l’hosto !

La Voix du Nord / Vendredi 28 octobre 2016

Le plan semblait bien ficelé pour la « bande » qui a sévi vendredi soir, aux alentours de 18 heures, au supermarché Lidl, rue Anatole-France à Lomme.

Premier acte : trois femmes, à l’apparence inoffensive, pénètrent dans le magasin discount. Elles remplissent leur chariot à ras bord de diverses denrées, passant dans plusieurs rayons. Jusque-là tout est normal. C’est au moment de passer à la caisse que les choses se gâtent. Le trio féminin tente d’éviter cette étape, et fonce vers la porte de sortie, gardée par trois vigiles. Ces derniers, comme leur travail le nécessite, se dirigent vers elles pour les intercepter.

Second acte : trois hommes déboulent. Ils attendaient à l’intérieur d’un véhicule garé sur le parking. Le trio, masculin cette fois, s’en prend violemment aux vigiles. Sans armes mais à grand renfort de coups de poing. Les six malfrats, le chariot et le véhicule se sont volatilisés. Les pompiers de Lomme sont intervenus. Les trois vigiles ont été pris en charge, et conduits à l’hôpital. La police nationale de Lomme s’est également rendue sur place pour procéder aux premières constatations, et entendre les témoins.

Il n’est pas impossible que la bande de six ait déjà sévi dans d’autres Lidl, notamment celui de Villeneuve-d’Ascq. Une enquête a été ouverte. […]

********

La Voix du Nord / Samedi 29 octobre 2016

Selon nos informations, les trois femmes qui sont arrivées dans le magasin vers 18 h avaient été repérées par les agents de sécurité. L’équipe des trois hommes et des trois femmes est en effet signalée depuis trois mois dans les magasins de la région, pour avoir commis des vols de ce genre, et les photos étaient affichées dans le local où se trouvent les écrans du système de vidéosurveillance. Quand les trois femmes sont passées en force par l’entrée avec leur chariot, les vigiles attendaient. C’est donc à ce moment qu’ont surgi les trois comparses, dont un était armé d’un couteau avec lequel il a commencé à menacer les agents de sécurité, à l’extérieur du magasin. Des témoins de la scène nous ont rapporté que, tandis qu’ils s’interposaient, les agents ont demandé à la chef de caisse de faire évacuer le magasin, pour protéger les clients.

Les agents de sécurité ont réussi à empêcher l’équipe d’emporter le chariot de courses mais ils ont aussi reçu des coups de poing et de pied (l’un au genou, l’autre aux bras, le troisième aux côtes) pour lesquels les pompiers les ont transportés à Saint-Philibert. Ils sont restés sous observation toute la nuit et sont ressortis ce samedi matin.

Le chariot et son contenu ont été récupérés par les agents de sécurité. Il y en avait pour 1 652 € de marchandises, nous a précisé une personne proche de l’enquête, en vêtements, produits alimentaires et bouteilles d’alcool.

This entry was posted in Bouffe du riche and tagged , , , . Bookmark the permalink.