Ni loi, ni travail / Montreuil (Seine-Saint-Denis) : La solidarité c’est l’action directe

Indymedia Nantes / Mardi 13 septembre 2016

Au petit matin du 6 septembre, nous avons mis le feu à 5 autolib, rue Victor Beausse et rue du Sergent Godefroy à Montreuil.

Ils sont le signe de l’embourgeoisement de la ville. Leur pretendues voitures  « propres » ne sont qu’un pas de plus dans  l’exploitation de la nature et des humains, comme l’énergie nucléaire.

Un monde que nous combattons.

Solidarité avec les personnes incarcerées suite au mouvement contre la loi Travail et son monde, du moins celles qui ont su garder la tête haute face à la répression. La solidarité ne doit pas se limiter à des déclarations. Elle n’est pas seulement dans le soutien juridique, des assemblées utilisées comme tremplin politique par des spécialistes du « se défendre ». La solidarité c’est l’action directe.

Liberté pour tous et toutes !

La petite fille aux allumettes et ses copines

[auf Deutsch][in italiano]

This entry was posted in "Loi travail", Affaire de la voiture de flics au barbec', Antinuk, Antitech, Réflexions et débats sur l'attaque et l'anarchisme, Solidarité and tagged , , , , . Bookmark the permalink.