Vitry, Le Grand-Lucé et Ris-Orangis : La rentrée ne se passa pas bien

Le Grand-Lucé (Sarthe) : Les cars scolaires avec les pneus à plat

Ouest-France / mercredi 7 septembre 2016

[…] Les chauffeurs du transport scolaire ont eu la fâcheuse surprise, en prenant leur service le jour de la rentrée des classes, de trouver les pneus-avant de leur autocar crevés, soit « dix au total, pointe Jean-Jacques Bougault, responsable des transports au conseil départemental. À raison de deux pneus crevés par autocar, cinq véhicules ont été vandalisés » Du jamais vu.
Les véhicules étaient stationnés sur un parking non loin du collège. Il s’agit du dépôt de la Stao, propriétaire des cars assurant le ramassage scolaire.
Est-ce le fruit d’incivilités gratuites ou l’œuvre d’un élève bien déterminé à ne pas reprendre le car, cette année ? « Notre première idée est, bien sûr, celle de l’élève refusant de partir à l’école le lendemain, glisse Jean-Jacques Bougault qui attend d’en savoir plus. Et il n’y a pas eu de siphonnage comme ça arrive parfois en plus des dégradations. » […]

*****

Ris-Orangis (Essonne) : De la peinture et du liquide vaisselle pour la rentrée

Le Parisien / lundi 5 septembre 2016

De la peinture sur le sol mélangée à de la colle et à du liquide vaisselle. Dans la nuit de samedi à dimanche, l’école Adrien-Guerton de Ris-Orangis a été la cible de dégradations. « Nous avions prêté les locaux à une association, confie le cabinet du maire. Quand ils sont entrés, ils ont constaté que la porte avait été ouverte par effraction. Des faits constatés sur place par la police municipale. « L’école a été nettoyée pendant le week-end, elle a pu ouvrir normalement ses portes ce lundi matin », ajoute la mairie. Selon une source proche du dossier, « les liquides jetés au sol provenaient des classes de maternelles ».

*****

Vitry (Val-de-Marne) : Tout le monde déteste l’école et la police

Le Parisien / mardi 6 septembre 2016

[…] Mardi matin, un tag antipolice a été découvert dans l’enceinte de l’ex-collège Monod, ainsi que du « bazar » : du matériel renversé, des inscriptions à la craie sur plusieurs tableaux.
L’établissement, qui accueille 480 élèves après l’incendie des écoles élémentaires Makarenko A et B, mi-août, a reçu plusieurs « visiteurs » dans la nuit de lundi à mardi. Ils auraient réussi à s’introduire par une porte vitrée. Un événement qui intervient alors que la ville, aidée notamment par le département, a eu quinze jours pour adapter l’ex-collège aux petits élèves : réhabilitation des salles de classe, installation de sanitaires, déménagement du matériel, reconstruction d’un réfectoire. […]

« La remise en état des locaux et des dispositions supplémentaires en matière de sécurisation des locaux sont en cours », a indiqué la municipalité, notamment pour que le bâtiment soit mis le plus vite possible sous alarme. Elle précise également avoir « déposé plainte auprès du procureur de la République », et qu’une enquête de la police nationale est en cours.

This entry was posted in Brûle ton école and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.