Brest : On n’aime vraiment pas la police

Ouest France / vendredi 20 mai 2016

Des tags insultants ont été retrouvés sur les murs des bureaux de police de Saint-Martin et Recouvrance. A Saint-Martin, des vitres ont été brisées. « C’est clairement une réponse à notre mobilisation de mercredi », réagit Stéphane Andry [sa gueule ci-dessous; NdAtt.], du syndicat de police Alliance. Ce jour-là, les policiers dénonçaient « la haine des flics ». 

Dans la nuit de jeudi à vendredi, des tags insultants et des dégradations ont été constatés sur des commissariats de quartier. Les personnes suspectées, un groupe « d’une trentaine de personnes arnarcho-autonomes », n’avaient pas fait de vagues lors de la manifestation contre le projet de loi travail, le matin. Mais à 20 h 30, ce même groupe « est venu scander sa haine de la police devant le commissariat central, rue Colbert », avec une banderole insultante. Le petit cortège est ensuite parti à la faculté de lettres, puis à la sous-préfecture, avant de se rendre au tribunal de grande instance. À 21 h 30, c’était terminé. Mais sur le coup d’une heure du matin, le commissariat de Saint-Martin a été la cible de tags (« ACAB », pour « all cops are bastards ») et deux vitres ont été brisées à travers les barreaux. Les mêmes tags sont ensuite découverts à 2 h 45 sur les murs du bureau de police des Quatre Moulins. Aucune interpellation n’a eu lieu. […]

Stephane Andry Alliance Police Brest

This entry was posted in "Loi travail", ACAB and tagged , , . Bookmark the permalink.