Ni loi, ni travail : A Rennes on bloque le métro avec des chaises

Le Parisien / mardi 29 mars 2016

Rennes 29 3 2016Le métro rennais a été bloqué pendant plus de deux heures ce mardi. Des chaises ont été lancées sur les voies, à proximité de l’université, où des étudiants s’étaient réunis pour protester contre la loi Travail défendue par Myriam El Khomri. Une rame les a heurtées, provoquant un arrêt d’urgence et l’interruption de la circulation des métros vers 11h40.
Une rame de métro a été bloquée dans un tunnel, mais les passagers ont pu être évacués et regagner une station, sans incident. Les voies n’ayant pas subi de dégâts, la circulation du métro a repris à 14 heures tandis que les rames qui ont heurté les chaises sont en cours d’inspection pour vérifier si elles sont en état de circuler, a indiqué une responsable de Keolis, la société gérant les transports collectifs rennais, qui avait mis en place des bus de substitution.

Une centaine d’étudiants par ailleurs bloqué pendant 45 minutes mardi matin la rocade de Rennes. Les manifestants, la plupart issus de l’université Rennes 2, ont envahi deux voies vers 10h45, créant des bouchons et des «tensions avec des automobilistes», a indiqué la préfecture d’Ille-et-Vilaine.
Des «ralentissements brutaux ont entraîné des accidents matériels», selon la même source, le préfet «dénonçant les risques inconsidérés» liés à cette action. Les manifestants ont bloqué les voies en mettant le feu à une barricade constituée de poubelles.
Ils ont ensuite défilé sur une voie avant de quitter le périphérique «sur la pression des forces de l’ordre» et de rejoindre l’université, a souligné la préfecture, selon laquelle aucune interpellation n’a eu lieu.Rennes 29 3 2016 5

—————-

Quatre lycéens incupés

Ouest France / jeudi 31 mars 2016

Rennes 29 3 2016 3Le juge d’instruction rennais, saisi de l’affaire des dégradations, entend actuellement les quatre mineurs, suspectés d’avoir lancé des chaises sur les voies du métro de Rennes mardi matin.
Les quatre adolescents, âgé de 15 à 17 ans, qui prenaient part à une manifestation contre la loi Travail, avaient bloqué la rocade de Rennes mardi matin avant de se diriger vers la station de métro à Villejean.
Des chaises, volées à l’université de Villejean, avaient ensuite atterri sur les voies, bloquant le métro pendant trois heures.
Durant leur audition, les quatre lycéens, scolarisés à Mendès-France, ont reconnu leur présence sur les lieux. Ils ont aussi admis avoir jeté les chaises.
Le juge d’instruction les a mis en examen, ce jeudi soir, pour mise en danger de la vie d’autrui, dégradations volontaires, entrave à la circulation dans le métro.
Remis en liberté, sous contrôle judiciaire, ils encourent sept ans de prison. L’enquête se poursuit pour identifier les personnes qui sont à l’initiative de l’action menée mardi.

————–

Que s’est il passé, mardi 29 mars, dans le métro rennais ? [extrait]

Indymedia Nantes / vendredi 1 avril 2016

[…] Repoussé jusqu’au métro de la fac on se dit que si c’est ainsi on a qu’à bloquer le métro. Pendant que certain-es vont actionner les alarmes du métro pour qu’il arrête de fonctionner, d’autres vont chercher des chaises pour les mettre sur les rails. Les alarmes sont actionnées, une agente d’entretien appelle le PC pour prévenir du blocage, les chaises sont jettées sur la voie alors que les métros ne circulent plus, mais…. tout d’un coup un bruit métallique se fait entendre. Il semblerait que le STAR (réseaux de transport de Rennes) n’ait pas pris au sérieux ni les alarmes tirées, ni l’appel de la femme de ménage, ni la présence des chaises sur les rails et n’en ayant rien à foutre ait remis en marche le métro. […]

AG de Rennes 2

 

This entry was posted in Contre le Travail and tagged , , , . Bookmark the permalink.