Île-de-France, Marseille, Coquelles, Toulouse : Solidarité contre l’enfermement

Région parisienne : 31 décembre 2015 – nouvel an solidaires des enfermé.es

Paris-luttes.info / lundi 4 janvier 2016

Des feux d’artifice et des cris de liberté ont été lancés le soir du réveillon par-dessus les murs du centre de rétention de Vincennes, de la maison d’arrêt de Fresnes et de la maison d’arrêt des femmes de Fleury-Mérogis.
À l’intérieur des prisonnier.es ont répondu avec enthousiasme dans un joyeux boucan.
Le lendemain, petit rassemblement et feux d’artifice devant l’hôpital psychiatrique rue du général Lassalle (paris 19e arrondissement)

Force courage et détermination
Liberté pour tou.tes, avec ou sans papiers

————–

Marseille – Nouvel an : à minuit devant les Baumettes

mars-info.org / mardi 5 janvier 2016

Pétards, feux d’artifice et solidarité pour les prisonnier-ère-s…
Pour cette soirée de nouvel an, on était une trentaine de personnes à minuit devant la prison des Baumettes pour lancer pétards, feux d’artifice et crier notre solidarité envers les personnes incarcérées.
Nous avons entendu nettement les filles de la MAF (Maison d’arrêt pour femmes) ainsi que les hommes des bâtiments qui donnent sur l’extérieur.

Liberté pour tou-te-s !
Détruisons toutes les prisons et cet horrible système qui les produit !

————-

Compte-rendu de la manif bruyante du nouvel an au centre de rétention de Coquelles [au sud-ouest de Calais]

coquellesHier après-midi, environ 80 personnes se sont rassemblées pour une manif bruyante à l’extérieur du commissariat / centre de rétention de Coquelles afin de protester contre la violence du régime des frontières. Ils ont été rejoints par une bande de flics et quelques fascistes locaux du groupe “Calaisiens en colère”, qui ne se sont pas démerdés pour rester incognito.

La manif a rassemblé un mélange de personnes – certaines reliées à ‘Calais Migrant Solidarity’, des militants antifa, des militants et bénévoles des équipes de distribution, et des personnes avec ou sans-papiers vivant à Calais – qui ont tous voulu exprimer leur solidarité avec ceux qui sont emprisonnés dans le centre de rétention et exprimer leur colère vis-à-vis de ce système qui les a enfermer.

coquelles2Rassemblée devant l’entrée du poste de police, la foule a fait une cacophonie féroce et joyeuse avec des casseroles et des instruments de musique, accompagnées d’un trombone et d’un sound system jouant des airs classiques de la “jungle”. Des banderoles ont été accrochées sur les clôtures autour de la prison, avec des slogans tels que: “Du conflit à la cage: bienvenue en Europe!”, “Liberté de mouvement pour tous!”, “Libérez le tunnel sous la Manche 3” et “No borders, No Nations, Stop Deportations”.

Le groupe s’est déplacé aux abords de la prison, puis vers l’arrière du bâtiment, là où les gens sont maintenus en rétention et a marché jusqu’aux lignes de flics qui attendaient la foule avec leurs bombonnes de gaz lacrymo en mains. La foule est restée à l’extérieur, faisant une déclaration passionnée de solidarité avec ceux internés lors de la nuit du réveillon, solidarité, qui s’est fortement faite ressentir. La fête a duré plusieurs heures jusqu’à ce que tout le monde ait décidé de partir. Des discours ont été faits, qui ont également exprimé le sentiment du rassemblement: que ce n’est pas fini tant qu’il restera quelqu’un derrière les barreaux du centre de rétention de Coquelles.

[Traduit librement par Le Chat Noir Emeutier de Calais migrant solidarity]

—————

Toulouse : Feux solidaires pour la nouvelle année

Dans la nuit du 31 décembre au 1° janvier, des feux d’artifice ont éclaté devant le centre de rétention administratif de Cornebarrieu ainsi que devant le centre de détention de Seysse, en solidarité avec les prisonnières et les prisonniers.

[autodérision on]
Au cours d’une nuit incandescente, des engins pirotechniques ont pris leur envol afin d’ouvrir une brêche dans l’existant et d’égayer un court instant le triste ciel des invisibles.
[autodérision off]
Feu à toutes les prisons.
Que crève l’état.

[in english][in italiano]

This entry was posted in Anticarcéral, Contre les frontières and tagged , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.