Yerres (Essonne) : Sus au maire et aux flics

Le Parisien / mardi 8 septembre 2015

Ils ont clairement ciblé le maire et la police. Deux hommes de 21 ans ont été déférés ce lundi devant le parquet d’Evry. Il leur est reproché d’avoir tagué la façade de la piscine de Yerres de propos injurieux dans la nuit du 5 au 6 septembre. Dans ses graffitis, le duo s’en est pris ouvertement au maire, Nicolas Dupont-Aignan (DLF), mais aussi à la police.

Pour agir en toute discrétion, les deux tagueurs avaient pris soin d’asperger de peinture les caméras de vidéosurveillance du quartier avant d’accomplir leur tâche. Pas suffisamment, pourtant, pour empêcher les enquêteurs d’exploiter les images. « Nous avons pu constater que les deux hommes étaient accompagnés d’un chien, précise un policier. Il nous a aussi été possible de noter la marque des bombes de peinture. » Autant d’indices qui ont orienté les forces de l’ordre vers deux habitants du quartier des Tournelles, interpellés ce dimanche en gare de Yerres.

Selon la police, l’un d’entre eux serait un ancien employé de mairie dont le contrat avait été rompu à la suite d’un rapport défavorable. Remis en liberté, les deux hommes ont été placés sous contrôle judiciaire en attente de leur jugement. La ville de Yerres a déposé plainte pour ces propos injurieux mais aussi pour les dégradations occasionnées.

This entry was posted in ACAB, Antiélectoral and tagged , , , . Bookmark the permalink.