Melun (Seine-et-Marne) : Tous les records battus à l’école

Le Parisien / mardi 4 août 2015

melun« C’est aberrant cela fait des années que je travaille pour la ville et je n’ai jamais vu ça. Ils ont vraiment battu tous les records! » Trois jours après le saccage de l’école maternelle des Mézereaux à Melun, cet employé de services techniques de la ville est atterré par la scène d’apocalypse dont il est témoin. Venu changer les vitres brisées de l’école avec plusieurs collègues, il évolue tant bien que mal entre meubles et mobilier renversés, colle et peinture étalées sur les murs, bris de verre et de tasse et cahiers déchirés.

Melun,mardi 4 aout 2015.   Les degats de l'ecole de l'ecole maternelle des Mezereaux, saccagee samedi soir par une vingtaine de jeunes ages de 5 a 13 ans, devraient couter entre 10 000 et 30 000 euros a la municipalite. Les travaux de nettoyage devraient durer entre trois quatre jours et debuter en debut de semaine prochaine.Samedi soir, une vingtaine d’enfants âgés de 5 ans à 13 ans ont été interpellés par la police après avoir vandalisé la salle de motricité, le hall, le couloir et les sanitaires de l’établissement où sont scolarisés un centaine d’enfants. Seules les salles de classe ont échappé à ce déchaînement de violence. Un acte qui a poussé la municipalité à porter plainte contre X ce lundi. Pour l’instant, les enfants impliqués sont encore entendus avec leurs parents au commissariat de Melun.

Impossible de chiffrer précisément le coût du nettoyage de l’école, qui sera confié à une société privée. « Les estimations varient entre 10 000 € et 30 000 €, car l’enlèvement de la colle sur le sol nécessitera peut-être un procédé spécial », confie Henri Mellier (LR), conseiller municipal en charge des affaires scolaires et périscolaires. Des travaux qui devraient durer entre trois et quatre jours et ne débuteront qu’en début de semaine prochaine. « Les vitres brisées par les jeunes vandales ont été changées pour éviter toute nouvelle intrusion. Ce mercredi, nous allons faire un tri pour voir ce qui peut être sauvé », confie une responsable.

[…]

 

This entry was posted in Brûle ton école and tagged , , . Bookmark the permalink.