Cayenne (Guyane) : Cogner sur les bleus !

Tahiti-infos / mardi 25 novembre 2014

Six personnes étaient en garde à vue mardi soir au commissariat de police de Cayenne dans le cadre de l’enquête dirigée par le parquet pour « violences en réunion sur agents de la force publique » a-t-on appris auprès du procureur de la République de Cayenne Ivan Auriel. Ces gardes à vue ont été décidées dans le cadre de l’enquête ouverte par le parquet de Cayenne suite à des violences qu’auraient subies cinq policiers pris à partie par une vingtaine de jeunes à deux kilomètres du centre ville de Cayenne samedi vers 5 heures du matin, heure locale (9 heures à Paris).

Au moment des faits, les policiers avaient été appelés en renfort par les pompiers de Cayenne intervenus sur une sortie de route. Le conducteur, un jeune homme de 26 ans, « visiblement surexcité » selon le procureur de la République, avait perdu le contrôle de son véhicule, à hauteur d’un rond-point d’une deux fois deux voies peu fréquentée à cette heure avancée de la nuit. L’individu venait de passer la nuit dans une discothèque de Cayenne. Blessé mais refusant d’accompagner les pompiers, il avait appelé des camarades au téléphone. Arrivés sur place, une vingtaine de jeunes avaient commencé à en découdre avec les policiers. Selon le directeur départemental de la sécurité publique (DDSP), le commissaire de police Olivier Le Cardinal, « le conducteur de 26 ans bien que sérieusement blessé avait assené d’emblée deux coups de poings à l’un des policiers présents sur les lieux. »
Mardi, l’un des jeunes soupçonnés d’avoir participé à la rixe « placé en garde à vue a permis de remonter jusqu’aux autres » a indiqué le procureur à l’AFP. Et « ils ont été à leur tour placés en garde à vue au fur et à mesure de la journée de mardi ». « Six personnes devaient -selon le magistrat du parquet- passer la nuit de mardi à mercredi en garde à vue ».
L’un des policiers blessés dans l’échauffourée a eu « une côte fracturée et 30 jours d’ITT (incapacité totale de travail) » selon le commissaire Le Cardinal. Les quatre autres policiers blessés ont de « trois à 15 jours » d’ITT selon la même source. « Entorse du coude pour l’un d’eux, contusions au visage, notamment, pour les trois derniers » a ajouté M. Le Cardinal

This entry was posted in ACAB and tagged , . Bookmark the permalink.