Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) : Expulsions sur la (ex) ZAD

commentaires à un post publié sur Indymedia Nantes / jeudi 16 juillet 2020

Depuis 6h ce matin, 300 gendarmes ont réinvesti la D281 (ancienne route des chicanes) sur la ZAD NDDL pour détruire deux cabanes et évacuer le véhicule/domicile d’une personne qui occupait la Chèvrerie depuis plus d’un an… Les gendarmes et travailleurs réquisitionnés ont massacré des dizaines d’arbres qui repoussaient depuis 2013 dans la « zone non motorisée », pour détruire La Chouette (ancienne Mandragore) épargnée par les machines lors de l’expulsion 2018 car située en zone marécageuse, mais à moitié détruite tout de même par quelques gendarmes à pied, elle avait été reconstruite lors du printemps 2019…

La bonne nouvelle est que plusieurs cabanes sont toujours debout bien que « illégales » !

Nous vous invitons à nous rejoindre pour reconstruire et résister face au monde mortifère qu’une poignée de banquiers, gros patrons, actionnaires et politocards nous imposent depuis trop longtemps…

source Facebook

[…] Via Presse-Océan/Ouest-France, on apprend sans surprise que c’est le Conseil Départemental de Loire Atlantique qui a réclamé l’expulsion de 2 cabanes habitées sur « ses » terres. Philippe Grosvalet tient sa petite vengeance et veut absolument exploiter l’ex Zone Non Motorisée.

This entry was posted in Squats and tagged , , , . Bookmark the permalink.