Thessalonique (Grèce) : Deux compas anarchistes arrêté.e.s et accusé.e.s d’une tentative d’attaque

325 / jeudi 28 mai 2020

Aux premières heures de mercredi 27 mai 2020, à Thessalonique, en Grèce, deux compas anarchistes ont été arrêté.e.s pour une tentative d’attaque explosive/incendiaire au domicile de Dimitris Stamatis, ancien membre de Néa Dimokratía (le parti au pouvoir en Grèce) et actuel président de la Caisse de dépôts et de prêts.

Selon les médias grecs, le premier compa a été vu par des policiers en civil qui passaient pour surveiller la maison, à Kalamaria [ville de la banlieue sud-est de Thessalonique ; NdAtt.], ensuite l’autre compa a été arrêté.e. au moment où elle/il allait poser les engins incendiaires/explosifs. Le/la premier.e compa a été interpellé.e quelques heures plus tard à Thessalonique, alors qu’elle/il était à vélo.

La police a mené une grande opération de perquisition chez les compas et aussi dans les maisons d’autres compas. Plus précisément, quatre maisons squattées dans le quartier d’Ano Poli, à Thessalonique, ont été fouillées à fond et en outre il y a eu dix compas interpellé.e.s, et laissé.e.s en liberté quelques heures plus tard, car rien n’a été trouvé contre elles/eux.

Les deux compas anarchistes sont accusé.e.s des crimes d’association de malfaiteurs, de tentative d’explosion, de tentative d’incendie criminel, de possession et de fabrication de matériel explosif pouvant présenter un danger pour les êtres humains, d’infraction aux lois sur les armes, les pétards et les drogues et enfin de résistance et de refus d’obtempérer.

Ils/Elles passeront devant le juge d’instruction lundi 1er juin, dans la matinée, au tribunal de Thessalonique. D’ici là, elles/ils seront gardé.e.s en captivité, entre les mains de l’État. Des appels à la solidarité seront publiés dans les prochains jours.

Des mises à jour suivront.

Force et solidarité pour nos deux compas de Thessalonique.
Nous n’oublions pas les prisonnier.e.s de la guerre sociale.
Aucun pas en arrière
Chaque flamme et chaque explosion est un signal de liberté et d’insurrection.
Chaque combattant.e anarchiste est un couteau aiguisé contre le monde de la misère et de l’oppression.

solidarity initiative

This entry was posted in International, Nique la justice and tagged , . Bookmark the permalink.