Dax (Landes) : Tout seul, et pourquoi pas ?

France Bleu / vendredi 16 août 2019

Les enquêteurs ont peut-être enfin trouvé le responsable des feux aux passages à niveau de Dax. Un homme de 47 ans a été arrêté, placé en détention ce mercredi et mis en examen. Une information judiciaire a par ailleurs été ouverte.
Depuis le début de l’année, il y a eu cinq incendies volontaires sur deux passages à niveau dacquois, route de Tercis, et au niveau du rond-point de Peyrouton, avec à chaque fois le même mode opératoire.

Le dispositif était en effet toujours le même : une bouteille remplie d’alcool ou d’essence, une mèche et un pétard. Cela s’avérait plus ou moins efficace. Parfois, cela ratait complètement, mais parfois, le transformateur électrique prenait feu et donc les barrières des passages à niveau étaient bloquées. Le trafic des trains s’en était même trouvé ponctuellement perturbé.
Sauf qu’au début, les policiers n’avaient aucune piste. Ils ont lancé un appel à témoins fin juillet, ils avaient même arrêté deux jeunes début août, mais cela n’a mené à rien. La SNCF a finalement décidé d’investir dans une caméra de vidéosurveillance, et cela a payé.
En pleine nuit, l’homme a été arrêté alors qu’il installait une nouvelle bouteille d’essence. Il s’agit d’un ancien salarié de la SNCF, qui a des problèmes familiaux et professionnels, et qui est vraisemblablement perdu, marginalisé [pour le journaflics, si quelqu’un.e décide d’agir, seul.e, sans attendre les masses, il/elle ne peut qu’être « perdu » et « marginalisé »…; NdAtt.].
Il nie les faits. L’information judiciaire devra donc maintenant déterminer, avec des éléments matériels et ADN, si c’est bien lui le responsable de tous ces incendies.

This entry was posted in Bloquer les flux, Nique la justice and tagged , , , . Bookmark the permalink.