Confolens (Charente) : De la mousse partout… et le politicard reste enfermé chez lui

Charente Libre / lundi 21 janvier 2019

Ce lundi matin, le président de la communauté de communes de Charente limousine s’est retrouvé enfermé chez lui. Dans la nuit, des individus avait bloqué la porte de son domicile avec la mousse de polyuréthane.
« Ce ne sont que des petites conneries, mais jusqu’où ça peut aller? Est-ce moi que l’on visait ou la République à travers l’un de ses élus? » . En fin de matinée, Philippe Bouty, le président de la communauté de communes de Charente limousine, conseiller départemental et premier adjoint de Confolens, s’interrogeait encore. Ce matin, il a dû sortir de son domicile en passant par une fenêtre de sa maison, sa porte d’entrée ayant été condamnée durant la nuit par l’injection de mousse polyturéthane dans la serrure et entre les deux battants.

Il a également découvert que sa voiture avait été victime, elle aussi, de dégradation: son pot d’échappement a été rempli de mousse. « Je ne l’ai pas vu tout de suite, c’est en roulant que les fumées d’échappement ont commencé à entrer dans l’habitacle », témoigne Philippe Bouty, qui a déposé plainte à la gendarmerie de la ville en fin de matinée.
Par ailleurs, les quatre distributeurs automatiques de billets de Confolens ont été victimes des mêmes méfaits: ils ont tous été obstrués par de la mousse et sont momentanément hors service.

This entry was posted in Antiélectoral, Bouffe du riche and tagged , , , . Bookmark the permalink.