Cher : Les antennes-relai (et l’unité de dépuration d’eau) au cocktail Molotov

Le Berry Républicain / vendredi 30 novembre 2018

Les gendarmes dénombrent cinq faits dont le mode opératoire est identique et plutôt singulier : un jet de cocktail Molotov sur des équipements, dans un périmètre compris entre Herry, Garigny, Charentonnay et Jussy-le-Chaudrier, soit une poignée de communes autour de Sancergues.
Cette semaine, ce sont d’abord quatre installations d’antennes-relais et de pylônes servant aux télécommunications qui ont été visées, dans les quatre communes. Deux pylônes sont situés en agglomération de deux communes, deux autres sont perdus en dehors des agglomérations.

Chaque fois, le ou les auteurs jette(nt) un cocktail Molotov. Une armoire électrique a été complètement détruite. Les conséquences pour les usagers (téléphones et internet) semblent limitées.
Vendredi 30 novembre, les gendarmes ont constaté une attaque d’une autre nature. À Herry, déjà victime d’une dégradation de pylône, c’est le local technique de l’unité de production d’eau potable qui a été visé. Le carreau de la porte a été cassé pour pouvoir y jeter plus facilement le cocktail Molotov. Là encore, les dégâts ont été limités.

This entry was posted in Antitech, Bloquer les flux and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.