Madrid (Espagne) : La meilleure solidarité face à la répression, c’est de continuer à attaquer !

Sans Attendre Demain / mardi 20 novembre 2018

La solidarité offensive avec les anarchistes persécutés par l’État continue à Madrid depuis l’arrestation de deux anarchistes le 29 octobre dernier.

Madrid : Coups de marteau contre les DAB de Carabanchel – 8/12 novembre

« Entre le 8 et le 12 novembre, les écrans de plus d’une vingtaine de distributeurs automatiques de billets ont été détruits à coups de marteaux dans le quartier de Carabanchel, en solidarité avec les deux jeunes anarchistes arrêté.e.s à Madrid. »

[Traduit de l’espagnol de Contramadriz, 20.11.2018]


Madrid : Attaque d’une agence immobilière en solidarité avec les squats et les compagnons touchés par la répression – 17 octobre 2018

Avec un peu de retard, nous communiquons sur le fait que le 17 octobre dernier, une attaque contre une agence immobilière a été réalisée à Carabanchel, en faisant éclater les vitres à coups de marteau et en laissant un graffiti « Guerre à la spéculation capitaliste ». Actuellement, divers quartiers de Madrid sont menacés par divers processus de spéculation s’inscrivant dans les projets de l’État et du capitalisme visant à transformer en permanence la ville en tant qu’élément essentiel de ce monde d’exploitation et de misère.

Ce qui résulte de ce projet, c’est que les exploité.e.s vivant dans ces quartiers subissent la présence croissante des multinationales, l’invasion des lobbys du jeu, le contrôle de la police, les hausses de loyer et la persécution continue des espaces squattés: les agences immobilières jouent un rôle de premier ordre dans ces processus. Il est donc important de les désigner comme nos ennemis. Les formes d’attaques sont multiples et variées.

Solidarité avec le CSOA La Gatonera, le CSO Ca La Trava [1], ainsi que tous les centres sociaux squattés qui résistent et attaquent !

Solidarité avec les compagnon.nes arrêté.e.s le 29 octobre dernier à Madrid, solidarité avec les compagnon.ne.s frappé.e.s par la répression pour la révolte anti-G20 à Hambourg, avec Lisa et les compagnon.ne.s persécuté.e.s par l’État en Russie, en Argentine, en Italie (Scripta Manent, Opération Panico) et ailleurs dans le monde.

Guerre à la spéculation capitaliste !

Des anarchistes.

[Traduit de l’espagnol de Contramadriz, 20.11.2018]

NdT:

[1] Squat expulsé récemment à Barcelone: des émeutes ont éclaté le soir même et des actions de solidarité ont eu lieu les jours suivants.

 

This entry was posted in International, Nique la justice, Squats and tagged , . Bookmark the permalink.