Saint-Mihiel et Nantes : Bon vent !

Prison de Saint Mihiel : Fumer fait du bien à votre liberté

L’Est Républicain / jeudi 25 octobre 2018

Un prisonnier du centre de détention de Saint-Mihiel (55) s’est évadé ce jeudi matin lors d’un déplacement à Metz, pour un suivi médical. L’homme était accompagné par un éducateur. Il se trouvait à Metz pour un suivi dans le cadre de ses addictions. Ce type de permission, avec un accompagnement simple, est courant. Alors qu’ils étaient en avance pour le rendez-vous, le détenu a demandé à celui qui l’accompagnait de pouvoir aller acheter des cigarettes. L’éducateur l’a autorisé. Le fuyard, originaire de l’Est de la France et libérable en novembre 2019, n’est pas réapparu.

Le parquet de Bar-le-Duc, chargé du suivi du dossier, a indiqué que l’homme était incarcéré pour de menues peines cumulées (vol ou usage de chèque contrefait), ainsi que pour des révocations de son sursis. L’évadé, qui pourrait avoir plusieurs points de chute, était, par ailleurs, déjà très connu pour des problèmes de comportement en détention.

*****

Prison de Nantes : Par la fenêtre

Presse Océan / vendredi 26 octobre 2018

Il était arrivé au quartier pour peines aménagées (QPA) de Nantes en tout de semaine : un jeune détenu s’est évadé en sautant du premier étage, avant de s’enfuir, dans la nuit de jeudi à vendredi. Âgé de 21 ans, il avait été condamné pour des faits de « conduite sans permis » et d’ « escroquerie » à une peine de quatre ans de prison. Ce vendredi, à 17h30, le jeune homme n’avait pas été retrouvé.

Il court toujours !

20 Minutes / lundi 29 octobre 2018

Il n’a toujours pas été retrouvé. Ce lundi, les forces de l’ordre étaient toujours à la recherche d’un détenu, qui s’est évadé du quartier des peines aménagées situé à Carquefou, près de Nantes. Selon Presse Océan, ce jeune homme âgé de 21 ans venait tout juste de rejoindre cette structure, réservée à des personnes incarcérées mais qui ont l’autorisation de sortir, afin de préparer leur réinsertion.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, le détenu avait démonté sa fenêtre et sauté du premier étage, avant de disparaître, rapporte le syndicat FO-Pénitentiaire. Selon le journal Presse Océan, l’homme avait été condamné à quatre ans de prison pour des faits de « conduite sans permis » et d’ « escroquerie ». Il était libérable en septembre 2020.

*****

Prison de Reims : La sortie pédagogique a failli être définitive

L’Union / jeudi 25 octobre 2018

Un détenu de la maison d’arrêt de Reims s’est échappé d’une sortie pédagogique, ce jeudi 25 octobre midi, sur le territoire d’étude et d’expérimentation de Trois-Fontaines, près de Vitry-le-François. Il a pris la poudre d’escampette au déjeuner. D’importants moyens ont été mis en place pour le retrouver puisque la compagnie de gendarmerie de Vitry-le-François, la police de Saint-Dizier, un chien et un hélicoptère ont été déployés. L’homme a été retrouvé, jeudi soir, dans le Pays vitryat.

This entry was posted in Anticarcéral, Evasions and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.