Pierrelatte (Drôme) : Inauguration de l’usine Comurex 2 sur le site Orano (ex-Areva)

Le Laboratoire Anarchiste / lundi 10 septembre 2018

Cette usine ultra-moderne a été construite en remplacement de Comurhex I, arrêtée en décembre 2017 après 55 années de production. Elle comprend 250 salles isolées par des portes coupe-feu, contre 30 dans l’ancienne usine, et abrite trois « réacteurs à flammes », gros tubes métalliques de douze mètres de haut perforés de multiples tuyauteries, alimentés en poudre d’uranium (UF4) et en fluor.

Concentrés devant leurs écrans, des opérateurs travaillent déjà dans la salle de conduite centralisée, qui fonctionnera 24 heures sur 24 et 7 jour sur 7. Le rôle de cette usine flambant neuve ? Convertir l’uranium naturel en hexafluorure d’uranium (UF6), étape obligée avant celle de l’enrichissement, effectuée dans l’usine Orano voisine, « Georges Besse II », puis l’assemblage du combustible destiné aux réacteurs nucléaires.

Au sein d’Orano [la nouveau nom du géant du nucléaire Areva; NdAtt.], la première étape de la conversion est réalisée à Malvési, près de Narbonne, la seconde au Tricastin. Orano vise une production de 7 500 tonnes début 2019 puis, à terme, 15 000 tonnes de capacité installée fin 2020. Les premiers essais de qualification se termineront à la fin de l’année.

La secrétaire d’état Delphine Gény-Stephann rappelait en outre la confiance de l’État dans le nucléaire prouvée à ses yeux par la recapitalisation d’Areva dont plus de 2 milliards pour Orano. Et relayait le message de sa majorité sur le sujet du nucléaire : « complémentaire » des énergies renouvelables, permettant de les développer, autour d’une « ligne equlibrée ». Elle soulignait le soutien de l’État à la structuration de cette filière notamment autour du Gifen (groupement des industriels français de l’énergie nucléaire) créé en juin dernier et présidé par Dominique Minière du groupe EDF.

« Le nucléaire pour lutter contre le réchauffement climatique ». C’est le crédo des responsables d’Orano répété à l’envie. Le nucléaire est une énergie décarbonée et qui ne rejette pas de gaz à effet de serre. Avec le développement des énergies renouvelables c’est la solution pour affronter le réchauffement climatique

[mix de plusieurs communiqués paru dans la presse]

Plan du Site nucléaire du Tricastin (source : Wikipédia)

This entry was posted in Antinuk, Portraits de collabos and tagged , , , , . Bookmark the permalink.