Prison de Casabianda : Il prend la clef des champs

La Parisien / jeudi 30 août 2018

Un détenu qui n’est pas revenu à la prison de Casabianda (Haute-Corse), après une permission de sortie, était activement recherché jeudi, une semaine après la mort d’un détenu de cette même prison, a déclaré la procureure de la République de Bastia, Caroline Tharot.

L’homme d’une trentaine d’années, « condamné pour vols et escroqueries, ne s’est pas présenté à la prison à la suite d’une permission accordée pour des motifs familiaux », a précisé la procureure. « Tous les moyens nécessaires sont engagés et les investigations sont toujours en cours pour retrouver cet homme », a poursuivi la procureure.

La prison de Casabianda a la particularité de ne disposer d’aucun mur d’enceinte. Dans le cadre de sa permission, le trentenaire, aujourd’hui considère comme « évadé », s’est rendu sur le continent. Selon la même source, il avait initialement été incarcéré sur le continent et avait rejoint Casabianda en 2017, alors que sa peine arrive à son terme début 2020.

La semaine dernière, un homme condamné pour viol avait disparu du même établissement. Deux jours après, son corps était retrouvé au large de l’étang d’Urbinu. Dans ce dossier, la thèse du suicide est privilégiée, selon une source judiciaire.

 

This entry was posted in Anticarcéral, Evasions and tagged , , . Bookmark the permalink.