Valparaiso (Chili) : Des condamnations de 10 à 15 ans pour les accusés de « l’affaire du 21 mai »

Publicacion Refractario / samedi 7 juillet 2018

Finalement, le 7 juillet 2018, le tribunal de Valparaiso a condamné les 6 accusé.e.s de l’incendie du 21 mai 2016 et de la mort d’Eduardo Lara [mort à Valparaiso dans le bâtiment où il était en train de travailler, suite à l’incendie d’une pharmacie lors d’une manifestation; NdAtt.].
Sous les délits de port de bombe incendiaire et incendie ayant entraîné la mort, le tribunal a décidé de se venger contre les 6 accusé.e.s.
Miguel et Felipe ont décidé de ne pas se présenter, se trouvant heureusement en fuite et loin des pattes de la répression jusqu’à maintenant.

Malgré cela la sentence a été la suivante :

Miguel Ángel Varela Veas, auteur de l’incendie ayant entraîné la mort et aussi du délit de port d’engin incendiaire : 12 ans ferme pour l’incendie et 3 ans ferme pour le port de l’engin (loi de contrôle des armes).

Felipe Ríos Henríquez, auteur de l’incendie ayant entraîné la mort : 12 ans ferme.

Constanza Gutiérrez Salinas, coauteure de l’incendie ayant entraîné la mort : 10 ans ferme.

Hugo Barraza Aray, coauteur de l’incendie ayant entraîné la mort : 10 ans ferme.

Nicolás Bayer Monnard, coauteur de l’incendie ayant entraîné la mort : 10 ans ferme.

Rodrigo Araya Villalobos, coauteur de l’incendie ayant entraîné la mort : 10 ans ferme.

Constanza, Hugo, Nicolas et Rodrigo resteront hors de prison le temps qu’ils fassent appel de leurs condamnations.

Contre toute condamnation !
Défendons les émeutes !

*****

Sur ce sujet, on lira aussi les réflexions de quelques compas chilien.ne.s. [Mise-à-jour du 31 août : on pourra lire aussi un texte des compas de la Conspiration des Cellules de Feu suite à une affaire semblable ayant eu lieu en Grèce]

This entry was posted in International, Nique la justice and tagged , , . Bookmark the permalink.