Madrid (Espagne) : Attaques contre des agences immobilières pour le mois de défense des squats.

Contra Madriz / jeudi 14 juin 2018

Le mois de mai s’est terminé par des attaques contre des agences immobilières dans différents quartiers de Madrid. L’objectif c’est de frapper ces entités capitalistes qui font partie de la structure spéculative du capitalisme et de l’État. Ces derniers temps nous sommes témoins d’une double stratégie de désactivation et de récupération des squats de la part du système : renforcement des lois à l’encontre du squat et augmentation des expulsions, et en parallèle, la recherche de l’abandon à travers la négociation et la légalisation possible de certains lieux. Ces tentatives de récupération essaient de saper l’action directe et la remise en question de la propriété privée, bases qui cimentent le squat, comme armes de lutte et d’attaque contre les logiques du Pouvoir.
L’attaque est simple et facile, tout en étant nécessaire. Les sabotages et les actions ont toujours accompagné la parole et la propagande comme armes des anarchistes dans la lutte contre toute forme d’autorité et d’exploitation. Contre les processus d’embourgeoisement des quartiers, leur contrôle social, leur vidéo-surveillance et la militarisation des rues. Contre leur répression, la destruction de la terre, l’aliénation
quotidienne dans les centres de travail et d’étude. Contre les logiques dominantes de ce système pourri, leurs langages et plans, nous n’engageons pas de dialogue. L’action et la lutte, sans médiation avec l’État, sont la seule voie.

Nous revendiquons par conséquent d’avoir brisé des vitrines à l’aide de marteaux, et fait d’autres attaques sur des agences immobilières, à Vallecas, Tetuan, Carabanchel et plusieurs quartiers du centre.
Cette fois nous avons seulement visé des vitrines d’agences immobilières, mais des responsables directs comme la police sont aussi sur notre liste. Vos coups continus, humiliations, expulsions, arrogance, perquisitions … votre existence, ne resteront pas sans réponse. Et nous n’oublions pas non plus ces gestionnaires de la misère que sont les mairies, et c’est avec un sourire complice que nous saluons la visite nocturne du local de Marea Atlántica [NdT : un parti politique de gauche qui se dit «mouvement citoyen »] à la Corogne.

Courage pour tous ceux/celles qui luttent.
Vive l’anarchie !

*****

NdAtt. : O pourra lire aussi, sur Sans Attendre Demain, d’attaques précédentes contre la propriété immobilière et pour les occupations.

This entry was posted in Bouffe du riche, International, Squats and tagged , . Bookmark the permalink.