Feuillade (Charente) : Un pylône d’une ligne THT endommagé

Charente Libre / vendredi 4 mai 2018

C’est une attaque aussi inédite que mystérieuse. «Un acte délibéré et extrêmement grave qui visait à provoquer de gros dégâts. Pour moi c’est un acte terroriste», souligne Michel Delage le maire de Feuillade, commune de l’est du département qui a pris «toutes les dispositions nécessaires» ce vendredi matin quand il a appris qu’un pylône d’une ligne très haute tension (400 000 volts) avait été volontairement dégradé dans un champ de sa commune. Le maire a prévenu les gendarmes, la préfecture et RTE, le Réseau de transport d’électricité, propriétaire du pylône. La voie verte qui passe à proximité a même été fermée quelques heures.

C’est un agriculteur qui a constaté les dégâts ce vendredi matin, découvrant notamment des pièces métalliques au sol. Les «pattes»du pylône avaient été entamées, fragilisées. Une attaque qui pourrait avoir été réalisée il y a plusieurs jours. «C’est un geste volontaire, un acte de malveillance. Il ne peut pas s’agir d’un accident. Nos équipes sont intervenues immédiatement et les réparations étaient terminées en début d’après-midi. Comme il s’agit d’une dégradation intentionnelle, nous avons évidemment porté plainte», confirme RTE, pas vraiment habitué à ce genre d’attaque: «C’est très atypique.»

RTE ne veut pas communiquer sur les dommages réels sur le pylône, mais le principal gestionnaire du réseau de transport d’électricité en France se veut rassurant: «La ligne a été maintenue sous tension et les dégâts n’ont pas mis en cause l’intégrité du pylône.» Pour le maire de Feuillade, cette attaque n’est pas liée au projet de parc éolien sur sa commune et Souffrignac mais il est inquiet : «Ce pylône n’a pas été choisi au hasard, à proximité d’une route et d’une voie verte. L’objectif était de le fragiliser pour faire du grabuge.

This entry was posted in Antitech, Bloquer les flux and tagged , , , . Bookmark the permalink.