Bléré (Indre-et-Loire) : Un ambiance enflammée au collège

France Bleu / mardi 30 mai 2017

Les deux voitures du couple chargé de garder le collège de Bléré ont été détruits par des incendies volontaires déclenchés à 48H d’intervalle, samedi et lundi soir. Cet établissement calme a déjà subi plusieurs actes graves de vandalisme, depuis un mois et demi. Des dégradations non revendiquées.

Les actes de vandalisme se multiplient, depuis le 10 avril, au collège de Bléré, au sud d’Amboise. Dernière dégradation en date, dans cet établissement de 630 élèves, sans aucune histoire, jusqu’ici : dans la nuit de lundi à mardi, la voiture du compagnon de la gardienne a été incendiée dans l’enceinte de l’établissement. C’est un acte qui a choqué, car 48 heures plus tôt, c’est la voiture de la gardienne qui a été incendiée. En deux jours, le couple, qui vit sur place, a donc perdu ses 2 véhicules.

Ça fait maintenant plus d’un mois et demi qu’un où plusieurs vandales ont pris l’établissement pour cible : depuis le 10 avril, déjà, sur le parking du collège, la voiture d’un enseignant avait été incendiée, une autre tagguée, six autres ont eu les pneus crevés. Tous les incidents ont eu lieu en pleine nuit, dans la cour de cet établissement simplement protégée par une barrière d’un peu plus d’un mètre, facile à franchir.

Ces actes de malveillance choquent, dans cet établissement calme, tellement calme, même, que la gendarmerie et la mairie n’avaient pas jugé utile d’installer des caméras à proximité, lorsque la vidéo-surveillance a été installée dans la commune.

La principale a réunit les élèves en assemblée générale, hier matin, pour leur demander de rester sereins. Globalement, les enseignants et les parents d’élèves se serrent les coudes, eux aussi, même si certains s’inquiètent de la répétition du vandalisme.

« C’est une ambiance très particulière. Sans, bien sûr, être tentés par la panique, nous nous serrons les coudes et nous nous montrons, avant toute chose, rassurants pour les enfants, qui, eux, me semble-t-il, vivent cela de façon plus éloignée. J’ai voulu leur rappeler qu’ils étaient en sécurité, et ils l’ont très bien compris puisqu’il n’y a eu aucune remarque contraire. J’ai voulu leur dire aussi qu’on était tous autour d’eux ». La Principale du collège de Bléré, Marie-Hélène Etienne

En attendant, l’enquête menée par la gendarmerie d’Amboise et la brigade de recherche continue. Des indices sont en cours d’analyse. Il faudrait déjà déterminer avec précision qui est visé : l’établissement, sa direction, ses professeurs ou sa gardienne. […]

This entry was posted in Brûle ton école and tagged , . Bookmark the permalink.