Bordeaux et son agglo : Que d’la haine pour les bagnoles !

France Soir / Mardi 2 mai 2017

Ce n’est pas la première fois que l’agglomération est touchée et l’auteur reste mystérieux. Face à l’ampleur de l’action, on peinerait presque à croire à l’œuvre d’une seule personne, ou même d’un seul groupe. C’est pourtant bien aujourd’hui la conviction des enquêteurs qui tentent de mettre la main sur celui qui a commis « l’exploit » de crever les pneus de pas moins de 200 voitures dans l’agglomération bordelaise en une nuit.

Les faits se sont produits dans la nuit du dimanche 30 avril au lundi 1er mai. Une série interminable de voitures dans le quartier de Bordeaux-Caudéran, et dans les communes de Bouscat, Bruges et Mérignac ont été ainsi vandalisées. Pour toutes, le modus operandi est le même. Un pneu crevé à l’avant, un à l’arrière, parfois les quatre, le tout côté rue, probablement avec un couteau. C’est parfois l’ensemble des véhicules d’une même rue que le « creveur en série » a ainsi attaqué.

Et l’individu, en plus d’être méthodique, avait visiblement la volonté de commettre le plus de désagréments possibles. Chaque voiture ayant en effet au moins deux pneus à plat, la roue de secours ne suffisant pas, tous les véhicules se retrouvent ainsi immobilisés en attendant d’être dépannés. Ce qui n’était d’ailleurs pas chose aisée un 1er mai, jour férié.

Ce n’est pas  la première fois que de tels faits se produisent dans l’agglomération. Au début de l’année, à Talence, plusieurs véhicules avait déjà connu le même sort, et en décembre c’est dans la petite commune de Mongauzy que 48 voitures avaient été vandalisées. L’auteur des faits n’a jamais été attrapé, mais les enquêteurs ne confirment pas qu’il s’agisse du même homme, les mode opératoire étant légèrement différent.

This entry was posted in Antitech, Bloquer les flux and tagged , , . Bookmark the permalink.